23/08/2006

Nouveau cas de Mad Poodle Disease à Tsephiso

L'annonce hier matin par l'Observatoire Mercépolien des Epidémies (O.M.E) d'un nouveaux cas avéré de Mad Poodle Disease à Tsephiso déclenche une véritable panique auprès des populations, pour la plupart âgées ,de ce district de villégiature. Il s'agit du 7ème cas depuis le début du mois d'août.

Tout avait commencé voici deux semaines, avec le décès de Radjah, un caniche royal de trois ans et demi, après plusieurs jours d'agonie qui ont particulièrement ébranlé ses maîtres, deux retraités mercépoliens actuellement traité pour dépression nerveuse. Il faut dire que le tableau clinique est assez spectaculaire: la Mad Poodle Disease - plus scientifiquement Syndrôme évolutif d'Ertzfeldt-Conrad - commence par s'attaquer au système pileux de l'animal, qui se retrouve entièrement glabre en quelques heures. Ensuite, les symptômes s'aggravent: incontinence, perte de poids, désorientation, comportements imprévisibles et crises de démence aigüe conduisent en quelques jours au décès. Durant la phase terminale, l'animal est particulièrement dangereux et peut constituer une véritable menace pourson entourage.

"-C'est horrible, a déclaré Phyllis Globus, dont le caniche nain de deux ans a dû être abattu la semaine dernière par les forces de police alors qu'il poursuivait un autobus, Bubu était devenu méconnaissable sur la fin... C'est très pénible de le voir partir comme ça..."

"- C'est un coup terrible pour notre communauté, a pour sa part commenté Gladys Tremblemoy, représentante de l'association Seniors Actifs. On reçoit tellement d'affection de ces petites bêtes, tellement d'amour... C'est une terrible injustice."

Ergon Spotta, porte-parole de l'O.M.E., a tenu a rassurer la population concernant la possible transmission humaine du virus: "A ce jour, aucun cas de mutation n'a pu être observé, et nous n'avons aucune raison de penser qu'un tel danger existe. Par contre, nous tenons à mettre en garde le public contre le danger que constituent les caniches contaminés en tant que tels... Ils peuvent s'avérer d'une férocité insoupçonnable!".

A Tsephiso, pour les les propriétaires de caniche, l'heure est donc au couvre-feu...

17:41 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/08/2006

La vie commence à 60 ans

A près de 70 ans, Sven Carabosse reste un éternel jeune homme. Son succès ne se dément pas depuis son tabac des années 80 avec le sitcom culte 'Sven and the smegmas', succès qui se prolonge aujourd'hui par l'inusable émission de variétés "one, two, Sven" qui détient l'enviable record de l'émission la plus ancienne du PAM (Paysage Audiovisuel Mercépolien). Chanteur de charme, comédien, danseur émérite, Sven Carabosse, toujours accompagné de ses fidèles Smegmas continue a affoler l'audimat avec un programme à contre-courant.

"One, two, Sven" est crédité de 80% (!) de parts de marché dans le district de Tshepiso. Le voici en compagnie de la charmante Lorella Tannenbaum dans une étonnante démonstration de disco sur une musique de dOt.


18:45 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/08/2006

Vie culturelle

Le sacre du plein temps avait donné le ton. L'été Mercépolien aura été celui de la danse dans ce qu'elle a de plus novateur et de plus interpellant.

C'est "La non-réalisation du mouvement qui tend vers son propre accomplissement et vers une forme de ngation de ce qu'il est supposé être dans cette quête asymptotique!" qu'a voulu exprimer l'audacieux et trop rare Manuel Esteban Dugashvili dans l'âpre et remarquable Asymptotes qui faute de réunir un large public enthousiasme les plumes les plus acides de la critique artistique Mercépolienne.

Extrait (sur une musique de Smeg Stiffmeister):

19:54 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/08/2006

Petite gazette... en vrac!

Nouveau rebondissement dans l'affaire Vicente Golem. Alors que la Cour Suprême venait d'ordonner une nouvelle autopsie, le corps de l'acteur disparaît de la morgue de Valderama. Les enquêteurs ne parviennent toutefois pas à expliquer comment un cadavre a pu être dérobé en plein jour et en présence d'une bonne centaine d'employés et de gardiens. Commentaire du coroner Donald Moshida: "C'est l'affaire la plus mystérieuse sur laquelle j'aie jamais eu à travailler...". Rappelons que le Dr Moshida a demandé à plusieurs reprises à être destitué du dossier Golem tout en refusant de commenter les motivations de sa décision.

 

Les apparitions de Zorn Krivitz se multiplient! Il ne se passe pas un jour sans que de nouveaux témoignages soient enregistrés... Certains auraient aperçu l'ancien gourou vendant des Doughnuts sur la plage de Kadlirim déguisé en père Noël, d'autres affirment qu'il se serait retiré dans les collines d'Upper Mimesic où il aurait reconstitué un réseau de fanatiques. Le témoignage le plus insolite reste celui du producteur Burnett Banerjee, qui prétend avoir été contacté par Krivitz afin de réaliser une télé-fiction sur les meurtres de Plastic Palisades. Du côté du M.P.D., on se refuse à tout commentaire, mais l'avocat Lance Di Martell et l'écrivain Brandford Tytgat ont tout de même été placé sous surveillance rapprochée...

 

L'ancien légionnaire et aujourd'hui porte-parole de l'Aryan Action Supremacy Metzger Stuppa a été

placé en garde en vue pour port d'arme illicite et recel de matériel de guerre. La Police mercépolitaine aurait trouvé d'énormes quantités d'explosif et au moins une dizaine d'armes de poing dans le garage de sa villa de Sheerton Heights. Üdo Clusterfront, le leader de l'A.A.S., crie haut et fort qu'il s'agit d'une "caballe ourdie par les forces occultes qui mènent notre cité sur les pentes de la décadence". Selon lui, Stuppa serait un enfant de choeur... même s'il a déjà été condamné une dizaine de fois pour coups et blessures au cours des trente dernières années.

 

Clifford Mazarin ne serait pas mort! D'une part, l'autopsie réalisée sur le corps repêché voici deux mois dans la rivière Rorowaiaru ne permet pas d'affirmer avec certitude qu'il s'agisse de Mazarin. D'autre part, certains proches du producteur l'auraient aperçu rôdant autour de sa villa de Sheerton. Voilà qui redonne quelques espoirs aux victimes du cyclone; les recettes du Barnabe Live Aid devaient leur permettre de reconstruire leurs quartiers dévastés mais Mazarin avait disparu avec l'intégralité des recettes!

 

Un heureux dénouement dans l'affaire de la disparition de Kessel Park: le petit Jonathan, porté disparu depuis mai 2006, vient de refaire surface. Le garçonnet a en effet été retrouvé à proximité de la Fontaine Centrale où il avait été aperçu pour la dernière fois. Il serait apparemment en bonne santé, mais s'est révélé incapable de donner la moindre explication à propos des causes de sa disparition. Son corps portait cependant des marques qui pourraient avoir été causées par des ventouses... Voilà qui relance de plus belle la rumeur du poulpe géant!

 

Fraud Bustah, finalement reconnu coupable de meurtre avec préméditation dans l'affaire de la fusillade de Center West Bvd, écopera de six mois de travaux d'intérêts publics et d'une amende de 600 000 couronnes mercépoliennes. La somme sera intégralement versée à des associations oeuvrant pour la scolarisation des enfants dans les quartiers réputés difficiles. L'avocat Lance Di Martell, qui défendait le rappeur dans ce procès hautement médiatique, s'est déclaré enchanté du verdict. Il est vrai que Fraud Bustah risquait jusqu'à vingt ans de prison ferme pour ce que les partisans de Poppa Slam qualifient de massacre pur et simple.

11:45 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/08/2006

Bang Lassi à Bruxelles!

Dans le cadre de sa tournée européenne, Bang Lassi sera de passage à Bruxelles ce jeudi 3 août pour un concert exceptionnel!

La presse européenne a jusqu'ici été enflammée par le groupe Mercépolien. A titre d'exemple, voici comment le groupe est décrit par nos confrères de la presse britannique: "Psychedelic baroque quintet led by charismatic pair of frontmen Storm La Fayette and Bong Karajan, Bang Lassi offers an adventurous and intense pop-music formula full of strange atmosphears and obsessing melodies. A mindboggling sonic odyssey from familiar landscapes to less explored territories, where surprises are never far. “

 

Pour ceux qui auraient la chance de se trouver à Bruxelles en ce jour, le concert débutera à 19h00 sur la Place Ste-Croix à Ixelles (à deux pas de la place Flagey). La première partie sera assurée par Stringo Jett, le bassiste du groupe mercépolien, qui présentera en exclusivité son nouveau projet solo - à propos duquel il entretient le plus grand mystère...

14:30 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/07/2006

Le temps du deuil

A l'occasion des KYM2 awards, un émouvant hommage a été rendu, comme chaque année, aux (trop nombreux) artistes disparus ces 12 derniers mois. Eddy "Cody" Matherson, Tino, Ruben Lozenges, Jerzy Samovar, pour ne citer qu'eux... autant de personnalités rattrapées par la grande faucheuse au sommet de leur art.

Ils avaient encore tant de choses à nous offrir. Cette ultime émotion dans laquelle ils nous plongent prend cette fois la forme cruelle du désarroi et face au sort funeste, nous nous sentons tous orphelins.

So long Corbin, so long Walid, nous mesurons le vide que vous laisserez et il a l'ampleur du plus profond des canyons. So long Joyce, Jardo et Popeye, so long les artistes, so long et merci



22:44 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/07/2006

Danse classique et revendication sociale

Extrait de la Chronique  d'Ubertin Fraticelle (Agenda Culturel Danse-Cité, 18 juillet 2006)

"Première triomphale hier soir au Lycabel Arts Center de Lubava pour la nouvelle création de la chorégraphe mercépolienne Ostina Pelvis, un ballet en quatre actes intitulé "Le Sacre du Plein-Temps", sur une partition originale d'Istvan Blavatsky.

Depuis bientôt trente ans, la chorégraphe propose des créations qui conjuguent un engagement esthétique radical et une prise de position politique ouvertement revendicatrice, et ce nouvel opus ne fait pas exception à la règle. Qu'on en juge plutôt (extrait du programme): "Ce spectacle a été conçu comme un oratorio pour Corps et Mouvements à la mémoire de tous les exclus du monde du travail. Il est dénonciation par le geste, revendication par occupation de l'espace, prière par la transcendance du corps".

Le ballet est divisé en trois parties. Le premier segment, intitulé "Prélude à l'après-midi d'un Demandeur d'Emploi", est une pièce d'ensemble jouant sur la désarticulation et l'introduction progressive de l'arythmie dans une séquence binaire; on saluera au passage le magnifique travail d'écriture de Blavatsky, qui a su utiliser au mieux toutes les ressources harmoniques du clavicorne et de la bassambre, instruments de nos jours un peu oubliés.

Le segment médian, plus nerveux et plus "physique", "Tes Cliques et tes Claques", emprunte avec le plus grand bonheur au langages choréographiques plus récents, tels que le tap-dance ou le biglemoi. Le solo de Wieslaw Taradine est à marquer d'une pierre blanche... Du pur génie fait mouvement!

Le final, "La Mort de l'Intérimaire", est empreint d'une émotion sépulcrale du plus bel effet; la ronde conclusive, accompagnée par toute la palette chromatique mise en oeuvre par les cuivres, nous tient en haleine jusqu'au salut de la troupe...

Du grand, du très grand art..."

17:30 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/07/2006

Tabagisme et pornographie

C'est demain matin que s'ouvrira le procès "M.E.C. versus Leno" au tribunal du district de Sheerton.

Le Moral Enforcement Committee représenté par Calista Guano réclame l'interdiction pure et simple du clip de "My last cigarette" du poète et chanteur Faith Leno et le versement d'une couronne Mercépolienne symbolique.

"Monsieur Faith Leno fait l'apologie de deux des plus grands fléaux de notre société: le tabac et la pornographie. Le Moral Enforcement Committee estime qu'il est de son devoir de protéger les familles contre ce genre de messages amoraux, dangereusement prosélytes et... criminels" a déclaré une Calista Guano très déterminée à obtenir gain de cause.

Faith Leno quant à lui s'est exprimé par la voix de son avocat Lance di Martell: "Ce procès sera celui de la liberté des artistes face à la censure. C'est un combat universel, celui contre l'obscurantisme, celui de la démocratie"


Le "corps" du délit (extrait) se trouve ci-dessous.


13:43 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/07/2006

Karmeliet libéré

Libération de Cain "the taylor" Karmeliet
 
 
Le doyen des prisonniers de Rem Chavari, Cain Karmeliet, 94 ans, vient d'être libéré. Karmeliet est une légende de la pègre Mercépolienne des années 50 aux années 70 et son histoire est intimement liée à l'histoire du crime de notre cité.
Rappel des faits: En 1969, après le meurtre de Moz Cardinale, son successeur Tony "the dildo" Richelieu déclencha le massacre dit de la St-Rocky qui vit disparaitre Trey "the lacanian" Laziza et Shorty "Giant" Stalinito. 2 mois plus tard, le corps de Richelieu lardé de 60 coups de couteaux fut repêché dans la Rorowaiaru. Les restes du probable exécuteur, Lalo "tiny toes" Gucci devaient à leur tour être retrouvés dans une chambre froide de l'usine de Corned beef de Cabrai. Le meurtre de Lalo Gucci ne resta pas impuni: Huggy "the procrastinator" Cervantes et son frère Icaro en firent douloureusement les frais. La guerre ne faisait que commencer: Dante "the existentialist" Bianchi, Tate "Single ball" Rebrov, Snake "Santa Claus" Niklaus et TJ Chateaubriand (alias T-bone, alias the butcher) ne sont que quelques noms dans une liste longue comme un jour sans pain.
L'épilogue de cette vague de règlements de comptes sans précédent a été le procès de siècle qui amena à la condamnation de 127 personnes. Convaincu d'au moins deux meurtres, Cain Karmeliet fut condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et partagea pendant 8 ans la cellule du repenti Frankie Valletti (décédé dans les circonstances que l'on sait). Karmeliet est aujourd'hui libéré pour bonne conduite et à trouvé, selon ses dires, le salut de l'âme dans la doctrine Voltarienne.

12:13 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/07/2006

Sport et naturisme

Succès sans précédent pour cette 16ème édition du Marathon Nudiste de Mercépolis, qui s'est disputé dimanche dernier sous un soleil de plomb. Au total, près de 20 000 mercépoliens, de tous âges et de tous niveaux, s'étaient donné rendez-vous sous les arcades du Petit Parthénon de Lubava, point de départ d'une course jugée par les habitués comme "plus difficile que les autres années".

La raison de cette difficulté accrue résidait non seulement dans les conditions climatiques du jour (41° à l'ombre en début d'après-midi) , mais également dans le changement d'itinéraire voulu par les organisateurs.

"Jusqu'à maintenant, explique Boulder Pasolino, le principal organisateur de la course, cette course passait toujours par les mêmes quartiers et semblait délibérément en bouder d'autres. Nous avons voulu rétablir l'équilibre!".

Résultat: trois fois plus de côtes, cinq fois plus d'abandons, et quelques incidents mineurs lors du passage de la course dans les quartiers chauds d'Upper Mimesic et de Canaleta, et ce malgré une présence policière appuyée tout le long du parcours (certaines mauvaises langues affirment qu'un coureur sur deux était un agent du MPD undercover...).

Et une victoire incontestable pour Saskia Lamore (rhabillée pour la photo...), une jeune mercépolienne de 21 ans, par ailleurs mannequin et actrice, qui remporte la course haut la main, talonnée jusqu'aux derniers mètres par un peloton haletant et étonnament groupé.

La traditionnelle collecte de vêtements précédant la course a elle aussi rencontré un franc succès. Précisons que cette années, les bénéfices en seront intégralement reversés aux sans-logements victimes du cyclone Barnabé l'hiver dernier.

 

17:02 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

12/07/2006

Une lumière qui s'éteint...

On apprend à l'instant la mort du guitariste et chanteur Ziggy Bartlett.

Bartlett avait été en 1966 le fondateur et le principal inspirateur de la première mouture des Flinks Popes, dont il écrivit et composa  l'intégralité du premier album, l'incontournable "Whistling On the Sunrise Doors". Salué unanimement par ses pairs ainsi que par la critique de l'époque comme un génie absolu, Bartlett avait étrangement disparu de la circulation dès l'automne 1968. De nombreuses légendes avaient couru sur les causes de sa soudaine disparition. D'aucuns attribuaient ce retrait à un épisode psychiatrique; Bartlett n'aurait pas supporté les feux de la rampe et se serait réfugié une fois pour toutes dans l'univers poétique où il avait précédemment puisé son inspiration. D'autres considèrent qu'il fut la victime paradigmatique des "heptazine casualties" (à l'époque, la consommation d'hallucinogènes du guitariste en avait effrayé plus d'un...)

Durant les trois décennies qui ont suivi, les hommages se multiplièrent;  le Flink Pope nouvelle mouture alla même jusqu'à dédier l'intégralité d'un album à la mémoire de son leader déchu (le très mélancolique "Where Are You Now?" et sa chanson éponyme). Pourtant, Bartlett ne devait jamais réapparaître en public, au grand dam des hordes de fans pour qui il devint une sorte de graal vivant.

Selon le porte-parole du Flink Pope, Ziggy Bartlett se serait éteint paisiblement dans le petit pavillon de Tsephiso où il vivait reclus depuis la fin des années 80.

Malgré sa très longue absence sur le devant de la scène, Bartlett laisse un héritage inappréciable, ainsi que des milliers de fans inconsolables. Parmi les réactions, citons Bong Karajan, qui déclarait ce matin: "Ziggy Bartlett était l'un des plus grand. Un des derniers héros, de ceux qui ne craignaient pas d'y laisser leur peau. Même si je n'ai jamais eu l'honneur de le rencontrer, c'est comme si je perdais un ami vraiment proche. Sa musique m'a toujours accompagné. C'est une immense tristesse...".

 

En bonus: l'hommage de Vance Helmet, parue dans le Village Howler:

 "Un diamant brut s'en retourne à la terre. Il avait tiré de sa guitare électrique les stridences les plus improbables, et toujours ces stridences racontaient quelque chose, au-delà des mots, au-delà des concepts, au-delà de ce qu'aucune poésie n'est à même de coucher sur le papier. La voix éraillée de clochard céleste, toujours à cheval entre deux nuages, avait plongé trois générations de kids dans des jardins étranges, peuplés de trolls et chats siamois, de tangos lunaires et d'embouteillages galactiques, de rois déchus et de grenadine... et toujours ce putain de larsen qui vous coupait en deux, toujours par surprise, même après un million de fois, même après trente années passées à rejouer la même scène rituelle: l'aiguille posée lentement sur la platine, les bruits de télégraphe, les voix saturées, la basse qui martèle les croches au coeur d'une tempête électromagnétique, et ce larsen qui surgit comme une aurore boréale et emplit la pièce, embrase le ciel, efface tout ce qui n'est pas lui, et nous entraîne à sa suite pour un voyage dont on sait qu'il finira mal. La première fois, j'avais seize ans, c'était "Whistling On the Sunrise Doors" et son immmmmmmmense plage inaugurale, et dès la première seconde, je sus qu'il n'y avait jamais rien eu d'aussi important auparavant. Un type bizarre aux cheveux noirs comme la nuit et au sourire d'archange déchu venait de foutre à jamais le bordel dans ma vie, qui ne serait plus dès lors qu'une quête dionysiaque. Il m'avait montré la voie, il m'avait fait entrevoir ce monde oublié où la magie n'est pas un vain mot... Ainsi que l'avait écrit Witold Meshuggeh, "la magie n’est rien d’autre que ce qui lie la vie réelle et la poésie. Et ce par quoi ces deux dimensions cessent d’être l’une à l’autre incommensurables pour devenir intimement voisines et nécessaires l’une à l’autre".

Ziggy était un authentique magicien, un passeur d'âmes, un perpétuel visiteur entre deux univers... ou plus. Il a changé ma vie. Je lui dois mes plus grandes joies et mes pires déceptions. Chaque fois que l'un d'entre nous se brûle les ailes, c'est un peu de son histoire qui nous est contée.

Merci."

18:39 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Dangereux dérapages

Une fois encore, Udo Clusterfront, le Président à vie de l'Aryan Action Supremacy, fait la une de la presse mercépolienne suite à une série de déclarations xénophobes et haineuses vivement condamnées par l'ensemble de la classe politique.

Les fait se sont produits hier après-midi, à l'occasion d'un meeting organisé dans le cadre de l'Université d'été de l'A.A.S. A un journaliste qui lui demandait s'il se considérait comme raciste, Clusterfront a répondu par une violente diatribe contre la politique migratoire menée actuellement par le maire-Président, qu'il a qualifié de "suppôt islamo-judéo-bolchévique d'une invasion concertée, et ce dans le cadre d'une politique délibérée d'affaiblissement de la race." Il s'est ensuite livré à une succession de plaisanteries racistes pour achever son intervention par une déclaration qui lui vaut aujourd'hui d'être poursuivi en vertu de l'amendement Schneidermann:" Il est évident que les races ne sont pas égales. Il est évident que le mélange est le fléau de notre temps. Et il est évident qu'il convient d'y mettre bon ordre, par la force s'il le faut. Il s'agit aujourd'hui d'une question de légitime défense. Les sous-hommes ne vaincront pas".

Parmi les commentaires dans la presse mercépolienne aujourd'hui, citons l'activiste Tom Schneidermann, instigateur voici dix ans de l'amendement qui porte son nom et autorise les poursuites à l'encontre des auteurs de propos ou d'actes racistes: "Les propos de Clusterfront sont effarants. Mais ils ont le mérite de montrer le vrai visage de cet homme qui persiste à vouloir donner l'illusion de la respectabilité. Là, au moins, le masque tombe".

Du côté de l'A.A.S, l'heure est à la discrétion. Le directeur de campagne du parti, Metzger Stuppa, un ancien légionnaire plusieurs fois condamné pour coups et blessures, s'est contenté fustiger une "campagne de diabolisation qui n'a d'autre but que de cacher les véritables problèmes".  

Rappelons que selon les derniers sondages, Clusterfront est crédité dans certains districts de près de 30% des intentions de vote.

 

17:33 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/07/2006

Fraud Bustah dans de sales draps...

Nouveau séisme sur la planète hip-hop mercépolienne. C'est à présent au tour  du Collectif Da Fizz-K-List, fleuron de la scène d'Upper Mimesic, d'être pris dans la tourmente en raison des frasques de son leader, le très bouillonnant Fraud Bustah, arrêté la nuit derrière dans sa villa de Sheerton Heights pour meurtre et détention d'armes à feu. Cette arrestation survient après plusieurs mois d'une véritable guerre personnelle entre Bustah - de son vrai nom Jay Holly Boscombe- et son rival Poppa Slam, à l'époque dénoncé pour fraude fiscale par un mystérieux corbeau, qu'il soupçonnait de n'être autre que Boscombe. On se rappelle que Poppa Slam avait consacré deux titres complets de son dernier album "Phunk Da Bitch", sorti en novembre dernier sur le label "Badassss Groove", à la mère de Fraud Bustah, à laquelle il dédiait des propos que la décence ne nous permet pas de retranscrire ici. Deux semaines plus tard, une fusillade éclatait au "Junx", le club de Poppa Slam; si aucune victime ne fut à déplorer, les membres du collectif Fizz-K-List furent rapidement montrés du doigt comme responsables des faits. Les semaines qui suivirent furent émaillées de nombreuses altercations, échanges de coups de feu et règlements de compte par presse interposée.

En mars dernier, c'était au tour de Dr Sharr-Key et de NWA, deux musiciens et (diront les mauvaises langues) lieutenants de Poppa Slam, de tomber sous les balles lors d'un drive-by shooting particulièrement sanglant sur Center West Bvd.

Après quatre mois d'enquêtes, Fraud Bustah vient d'être inculpé en raison de son implication dans ces faits. Selon plusieurs témoins, il aurait même personnellement participé à ce que l'on ne peut s'empêcher d'appeler une exécution (plus de quatre-vingts douilles avaient été récupérées par la Police Mercépolitaine sur les lieux de la fusillade). Le rappeur s'est toutefois refusé à tout commentaire.

Fraud Bustah a toujours été présenté comme un personnage très atypique dans les milieux rap. Né dans une famille aisée, il avait travaillé pour l'administration fiscale pendant une dizaine d'années avant d'être "frappé par la foudre et trouver sa voie dans la musique". C'est en 2001 qu'il fondait officiellement le Collectif Da Fizz-K-List en compagnie de T.a.x.x.-Byll, décédé d'un surdose de crack en août 2003. A l'époque, il déclarait à la presse: "On en a marre de la pourriture de cette ville! Les mauvais payeurs, les fraudeurs, les types qui s'imaginent que les impôts c'est pas pour eux... On va nettoyer les rues, BAAAAAMMMM!". Un discours très dur qui semble malheureusement avoir porté ses fruits...

 

Ecouter le hit des Fizz-K-Lists

 

17:04 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

07/07/2006

Le Cri est bleu!!!!

On se souvient que la presse mercépolienne se faisait l'écho, il y a quelques semaines de cela, d'une rumeur selon laquelle le célèbre tableau d'Edvard Munch, "Le Cri", aurait été convoyé clandestinement en territoire mercépolien au profit d'un collectionneur peu scrupuleux.

Depuis ce matin, les faits sont avérés! En effet, ainsi que l'a annoncé le Comte Consuelo Santos-Des Esseintes, Président du Mercepolian Board of Art, le tableau a bel et bien été retrouvé et des démarches ont été entreprises pour le restituer à la Galerie Nationale d'Oslo où il avait été dérobé en février 1994. Les couleurs du tableau ont été modifiées par l'utilisation de procédés chimiques (il est désormais bleu et il se pourrait que la transformation soit irréversible) mais l'authenticité de l'oeuvre ne fait aucun doute.

Mais ce sont surtout les circonstances dans lesquelles les enquêteurs ont finalement remis la main sur le tableau qui laissent aujourd'hui perplexe. En effet, "Le Cri" est resté exposé aux regards de tous dans la plaine de jeu du Paco's Tacos d'Upper Mimesic pendant près de deux ans sans que personne ne songe qu'il puisse s'agir d'un original. On ne doit cet heureux dénouement qu'à la sagacité du collectionneur Ruben Maracana, client occasionnel du fast food. "J'ai été immédiatement intrigué par la richesse de la palette chromatique et l'indicible intensité du trait, a-t-il déclaré aux journalistes. J'ai deux passions dans la vie: l'expressionisme scandinave et les Tacos... C'est donc un extraordinaire concours de circonstance si j'ai pu identifier le tableau comme étant un original!".

Quant au manager du Paco's Tacos d'Upper Mimesic, il a été immédiatement placé en garde à vue mais relâché en fin de soirée. Il semble sûr à l'heure actuelle qu'il ne soit pas impliqué dans le vol et qu'il ait de toute bonne foi acheté le tableau avec un lot de posters sur un marché de Sarava. "J'ai jamais aimé cette croûte, a-t-il commenté lors de sa remise en liberté. C'est beaucoup trop bleu pour moi...".

Quant au Comte Santos Des Esseintes, il a déclaré: "Je me réjouis que nous puissions à nouveau inscrire cette oeuvre majeure au patrimoine de l'humanité. Même si, c'est vrai, il faudra un certain temps pour s'habituer à ce bleu...".

09:55 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/07/2006

Concertus interruptus

Une bagarre face à la scène a entraîné l’arrêt du concert de Chalompot Smithee, vendredi soir, au Moonage daydream d'Ang Tong. Les 70 spectateurs ont été évacués et seront remboursés.

Les circonstances sont floues : des témoins évoquent des insultes, des jets de gaz lacrymogène et des coups de la part de spectateurs très violents. Chalompot Smithee, pour son premier concert solo, a été obligé de s’interrompre. Et décision a été prise d’évacuer la salle, sous la surveillance des forces de l’ordre venues en nombre.

Un peu amer, Korn Toshiba, organisateur du concert, analysait hier soir : « Ce n’est pas un phénomène lié à la musique. On a eu une dizaine de coups de poing échangés par une poignée de mecs qui voulaient défier l’autorité et exprimer leur violence, comme ça peut arriver dans un stade de foot (sic). Le risque zéro n’existe pas. On n’a pas eu de blessé, c’est le plus important. »
 
 
La musique de Chalompot Smithee n'adoucit pas les moeurs? A vous de juger

19:02 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/06/2006

Elvis vivant? Encore raté...

Sven Diaw de la très écoutée 'Agence Mercépolienne pour l'étude des rumeurs et des légendes urbaines' l'affirme: "Rien ne permet d'étayer la rumeur voulant qu'Elvis Presley soit toujours vivant et résiderait anonymement à Mercepolis". La photo ci-contre, publiée lundi dans The Sensation est probablement l'oeuvre d'un habile photoshoppeur.

17:07 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

26/06/2006

Musiques nouvelles

C'est devant pas moins de 18 spectateurs (soit deux fois plus que l'année dernière) que s'est achevé l'édition 2006 du festival MIP (Musique Insupportable et Prétentieuse) qui se déroulait au forum de Canaleta. Les organisateurs se félicitent de la bonne tenue de la journée ou aucun incident ne fut à déplorer (à l'exception d'une crise d'épilepsie et de deux ou trois cas légers de tétanie passagère). Le public ravi, bien que sonné par tant d'audace musicale, a ainsi pu entendre les trop rares Tillrâglikt Psykist Mördare (extrait), les très créatifs Post Mortem (extrait) et, en guise de tête d'affiche l'inusable Donjon Mistress interprétant un morceau unique de 2 heures 18 dont voici un court extrait.

 

"Ce succès d'estime démontre qu'il y a une place pour les oeuvres sortant des sentiers battus" devait déclarer Abel Bevilacqua, promoteur de cette soirée.

23:37 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/06/2006

I was abducted

Ce 23 juin s'est tenu "l'abduction study symposium" au Belombre Institute of Science sous l'égide du professeur Zé Ommegang dont les travaux sur les "multiple personnality diseases" (ou troubles dissociatifs de l'identité) font autorité dans le monde entier. L'éminent médecin et psychiatre s'est converti à l'alienologie après avoir traité plusieurs individus prétendant être des abductees. Zé Ommegang relève "trop de similitudes entre les témoignages sous hypnose pour qu'il s'agisse de délires psychotiques" et énumère: La communication télépathique visant à rassurer l'abductee, le sujet déshabillé et soumis à un examen médical, l'intervention chirurgicale (avec prélèvements) sur les organes reproductifs, la description cohérente des êtres extraterrestres (peau grise, yeux immenses, petite taille,...), l'amnésie (les abductees généralement traités pour des symptômes de type post-traumatiques d'origine inconnue recouvrent les souvenirs de l'enlèvement sous hypnose)
A l'occasion du symposium, le professeur Ommegang a présenté les résultats du sondage ASC visant à évaluer le nombre de Mercépoliens victimes d'enlèvements extraterrestres. Le sondage comprenant 7 questions ne faisait a aucun moment directement allusion a un enlèvement extraterrestre. De plus, une question-piège avait pour but d'évaluer la sincérité des personnes interrogées formulée en ces termes: "Avez-vous vu ou entendu le mot trondant en sachant que ce terme a une signification secrète pour vous ?"
Les auteurs du sondage ont établis que 2 % des interrogés etaient des abductees, ce qui fait, rapporté à la population Mercépolienne, 285.000 adultes qui présentent toutes les caracteristiques de l'enlèvement par des aliens

Mercepolis a toujours été un centre d'attention pour les alienologues qui voient dans la prolifération des
ooparts Mercépoliens des preuves de visites extraterrestres remontant à la nuit des temps. Les rumeurs les plus folles courent à propos de Stuart Sukhumvit. Il est en effet avéré que le professeur Ommegang l'a rencontré à diverses reprises. Par ailleurs, la fondation Sukhumvit finance presque intégralement l'association 'Mercepolian abductees'.

Troublant!

22:57 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/06/2006

Diaspora

Après youtube, c'est sur myspace que nous avons trouvé une vidéo montrant Mercepolis, cette fois sous la forme d'un diaporama. On y reconnait l'hymne national composé par Dwight Pondichery.

19:29 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/06/2006

Krivitz parmi nous...

Coup de théâtre ce matin au cours du désormais traditionnel point-presse hebdomadaire tenu par Hopper Nilfisk au Plymouth Plaza, le quartier général du M.P.D. Au journaliste Verne Laroquette - comme de coutume étonnamment bien informé- qui l'interrogeait sur les progrès dans l'affaire Krivitz, le chef de la Police a avoué qu'en raison d'éléments nouveaux, ce dossier était redevenu une priorité absolue.

Zorn Krivitz avait très peu fait parler de lui depuis son évasion spectaculaire en novembre dernier de la forteresse de Rem Chavari. Tout au plus s'était-il borné à poster quelques messages sur certains sites Internet mercépoliens, dans lesquels il annonçait le retour prochain des Journées Rouges. Or, même si l'on sait que le gourou-assassin n'a jamais manifesté le moindre signe de repentir et que ses disciples et admirateurs se comptent encore par centaines dans la communauté mercépolienne, rien ne permettait d'affirmer que ces menaces dussent être prises au sérieux, d'autant qu'il semblait s'être purement et simplement évaporé.

Les éléments nouveaux auxquels a fait allusion Hopper Nilfisk concernent principalement le témoignage de Lorena Schüsswinkel, une ancienne disciple de Krivitz, impliquée en 1969 dans les tueries de Galaxy Drive et devenue Born Again Voltarian depuis sa libération en juin 1998. Shchüsswinkel aurait été abordée hier matin par un Zorn Krivitz grimé et entièrement rasé alors qu'elle faisait ses courses dans un centre commercial de Lubava; le gourou aurait tenté de la convaincre de se joindre à lui, puis devant son refus, aurait "exécuté quelques passes magiques particulièrement dangereuses" avant de disparaître entre deux rayons en proférant d'effroyables menaces. Schüsswinkel s'est immédiatement rendue auprès de la M.P.D. de Lubava où, visiblement en état de choc, elle a réclamé une protection policière immédiate.

"Ce témoignage semble indiquer que Krivitz ait entrepris de reconstituer son Clan, a commenté Hopper Nilfisk". Le chef de la police s'est toutefois refusé à tout commentaire additionnel, notamment à l'adresse des journalistes qui s'étonnaient de constater l'emprise que Krivitz semblait toujours exercer sur ces anciens disciples.

 

18:21 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Cinéma: Cash Brandy est de retour!

Après plus de cinquante années au Service Secret du Maire-Président, le toujours séduisant agent 069 nous revient pour un 23ème opus très attendu par le public mercépolien. Cette nouvelle aventure, intitulée Dying Is Not Enough, est en tout point conforme à la recette qui a fait le succès de la série depuis 1959, année de la sortie du désormais classique Cash Brandy vs The Octopus; à l'époque déjà, Cash Brandy - interprété par l'athlétique Connor Flaherty - sauvait le monde d'un chantage planétaire orchestré de main de maître par un méchant charismatique aux pouvoirs illimités. Cette fois encore, le monde libre est en péril dans ce cocktail détonnant de gadgets high-tech, d'érotisme chic et d'ultra-violence glamourisée; l'irréstistible espion devra démanteler une secte millénariste (qui n'est pas sans évoquer les Ninos de Satana...) et nous entraînera tour à tour au Vénézuela, dans le désert libyen et... dans les bas-fonds de Rogdäï pour une poursuite en roller-blades qui devrait rapidement s'imposer comme un classique du genre.

Cependant, même s'il s'inscrit globalement dans la continuité, le film marque une rupture sur un point essentiel: Cash Brandy sera désormais interprété par l'acteur d'origine indienne Milos Banerjee, par ailleurs frère cadet du producteur Burnett Banerjee qui finance le film. Si certains groupements de fans émettent les plus grandes réserves quant à la capacité de l'acteur à se glisser dans la peau du célèbre playboy-agent secret, la production se veut rassurante: "Nous avons voulu faire évoluer le personnage, a déclaré Tilt Banerjee, le porte-parole d'Helium Productions. Cash Brandy est un personnage pratiquement universel, et il n'y a pas de raison qu'il ne reflète pas le cosmopolitisme de notre Ville, dont il demeure à l'étranger l'un des symboles les plus représentatifs".

Les inconditionnels font la moue; certains interprètent cet audacieux changement comme un détournement communautaire pur et simple. Ou, pour citer le commentaire ouvertement ironique d'un fan plus que sceptique: "Cash Brandy avec un turban... On est en plein Bollywood!".

D'autres observateurs murmurent plus sérieusement que cet étrange choix de casting serait davantage dû à la discrimination positive appliquée dans l'industrie cinématographique mercépolienne qu'à un réel choix artistique, et ce d'autant plus que Burnett Banerjee est depuis janvier l'actionnaire majoritaire d'Helium Productions et le détenteur des droits absolus sur la franchise Cash Brandy.

En attendant, le public jugera par lui-même, puisque le film sort le 21 juin prochain sur tous les écrans mercépoliens. En avant-première sur ce site, pour les plus impatients, voici un extrait de la bande-son, que l'on doit une fois encore au compositeur Othon Liefs.

 

15:58 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/06/2006

Ravi Van Vliet revisited

Ravi Van Vliet et Mitsy Katzenberg, deux des artistes les plus sulfureux de Mercepolis (parfois décriés tant pour leur radicalité artistique que pour leurs personnalités "extrêmes") nous gratifient aujourd'hui d'un duo inattendu. A l'occasion de la sortie prochaine de l'album Ravi Van Vliet Revisited, Mitsy Katzenberg a posé sa voix étrange et fragile sur "Le cimetière des LFO" dont la version originale figurait sur le trop méconnu Cutting pilchards with my balls.

La légende veut que le morceau fut enrégistré une nuit d'excès où les deux protagonistes étaient en état tellement second que ni l'un, ni l'autre ne se souviennent de la collaboration.

Quoi qu'il en soit, l'oeuvre en tant que telle suscite déjà les passions et partage les critiques. J'en veux pour preuve les avis diamétralement opposés des deux éditorialistes rock les plus influents de la ville: Elie Von Stock (Purple grooves) parlant de ce premier extrait de l'album comme d'un "putain de chef d'oeuvre qui démontre qu'une véritable innovation musicale est encore possible" et Void Stardom (Shake) le décrivant comme "un chant du cygne pathétique de deux artistes à bout d'inspiration".

A vous de juger: Ecoutez le cimetière des LFO

22:55 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Sciences

Dans 'health today', l'éminent professeur Roch d'Arancia met la population en garde contre les dangers de la Miss Pièl (pentoxyde de lophophorine), cette drogue qui fait fureur chez nos amis les vedettes et qui a déjà été fatale à deux d'entre elles (tout le monde se souvient du pilote automobile Kurt Meybaum et de la comédienne Beatrix Adomaitis, tous deux fauchés en pleine gloire)

"La Miss Pièl est une substance que, nous scientifiques, appelons Enthéogène. Elle plonge les consommateurs dans des états que nous pouvons qualifier de mystiques. Nous n'avons pas établi une dépendance physique très forte mais les récits émerveillés des toxicomanes indiquent une très forte dépendance psychologique. Le danger du pentoxyde de lophophorine est d'abord l'incertitude quant à sa composition. En effet, chaque dose peut avoir une concentration différente impossible à déterminer. De plus, l'effet survient parfois plus d'une heure après la prise, ce qui pousse certains sujets à la sur-consommation. En cas de surdose, il y a des risques de dépressions respiratoires pouvant aboutir à la mort. Le problème devient d'autant plus aigu que la consommation s'accompagne d'un besoin de toujours plus pour aboutir aux mêmes effets. Il n'est pas rare de voir les usagers doubler leur consommation en moyenne toutes les 5 prises"

Méfiance donc!

Rappelons que la Miss Pièl est généralement humée mais on retrouve des formes orales et injectables de cette drogue. Elle se présente sous la forme d'une poudre rouge, parfois encapsulée dans des gelules.

00:36 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/06/2006

A star is born

"Mercepolian Idol", le télécrochet événement de KYM2 a livré son verdict. Avec 64% des votes, Swift Vander Zalm l'emporte haut la main face la diva soul Ilia Harrison. La soirée fut riche en émotion, générosité et talent.

 

Swift a particulièrement ému le jury (la chanteuse Nina Spinoza, le tenor Brad Chandernagor, le producteur de comédies musicales Wes Wizard et le journaliste rock Void Stardom) par son interprétation bouleversante de "Don't let him kill me", titre phare de la comédie musicale "Damien" qui triomphe depuis quelques jours au Hrundi coliseum et dans les charts Mercépolien.

 

Belle aventure qui se clôture ce soir ! Rendez-vous l'année prochaine

00:48 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/06/2006

Ou est l'argent?

Le célèbre journaliste d'investigation Verne La Roquette révèle par l'intermédiaire du Mercepolis Tribune que le corps, en état avancé de décomposition, de Clifford Mazarin a été repêché dans la rivière Rorowaiaru.

La nature particulièrement acide et corrosive de la Rorowaiaru n'aide pas les médecins légistes à dater précisément le décès mais, selon Verne La Roquette, il est d'ores et déjà établi que le cause du décès n'est pas accidentelle (six balles dans la tête)

Rappelons que Clifford Mazarin avait disparu sans laisser de trace (et avec la caisse) au lendemain du "Barnabé Live Aid" qui avait rapporté plus de 1.600.000 couronnes.

La police n'a, semble-t'il pas le début d'un indice. Mais une question demeure sur toutes les lèvres: Où est l'argent?

22:03 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/06/2006

Aftermath

Armageddon ce 6 juin? Il faut se rendre à l'évidence, la réponse est non. Ni chute de station orbitale, ni explosions atypiques de violence, ni enlèvements d'enfants répertoriés. Le 6 juin fut une journée comme les autres.

Il y eut bien entendu quelques meurtres (dont le triple meurtre des bookmakers d'Onia) mais rien de statistiquement inhabituel.

La pire catastrophe du jour a probablement été la première de l'affligeante comédie musicale "Damien, the musical" au Hrundi coliseum. Le pire est que ce sera plus que probablement un carton!

 

21:59 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

05/06/2006

Bientôt les élections!

Ce n'est pas une surprise, Le Moral Enforcement Committee présentera une liste aux élections Mercépoliennes d'octobre sous la conduite de Calista Guano.

 

Lors d'une conférence de presse tenue à l'hôtel Rodriguez (district de Sheerton), Calista Guano a présenté son programme électoral en 6 points:

- Lutter contre l'instabilité familiale, la mentalité libertaire, la pornographie génératrices de violence et de mépris de la loi.

- Création d’un conseil de la Famille, directement rattaché au Maire, afin de penser toutes les politiques sectorielles en fonction de leur impact sur l’épanouissement des familles

- Aide spécifique aux familles en difficulté, protection des futures mères et de l’embryon humain, aide aux structures d’accueil de la vie pour éviter aux femmes d’avorter, soutien à l’autorité des familles

- Rétablir la considération due aux forces de l'ordre par une rémunération décente et l'octroi de moyens efficaces.

- Lutter contre le fléau de la drogue en réprimant les incitations venues de personnalités-modèles. (NDLR: une allusion à Ravi Van Vliet?)

- Sortir de la « culture de l’excuse », en considérant la réalité objective de la faute, et en s’assurant qu’aucun délit ne demeure impuni.

 

Rappelons que selon un sondage IMPoll (avril 2006), Le M.E.C. est crédité de 4,6% des intentions de vote

 

21:05 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/06/2006

En direct du commissariat central

Mercépolis est sous haute tension en ce début de mois de juin et la psychose se concentre sur la date, oh combien redoutée, du 6 juin 2006. Il faut dire que tout concourt à cette psychose : les « visions » apocalyptiques du couturier Troma Von Molloy, l’eastern district strangler et Zorn Krivitz toujours dans la nature, les niños de Satanas introuvables depuis la terrifiante attaque de Rogdaï et la menace que les ninos font planer sur les maternités. Face à la crainte de potentiels kidnappings d’enfants nés le 6 juin, on ne compte plus les demandes de provocation d’accouchements avant la date fatidique.

C’est dans ce contexte qu’Hopper Nilfisk a annoncé lors du point presse du jour que des mesures de sécurité exceptionnelles seront prises ce jour là. L’action dissuasive de la police se concentrera sur les services de maternité des hôpitaux et les « zones sensibles » de la ville (17 quartiers ont été identifiés comme particulièrement susceptibles de s’embraser ce jour là).

Hopper Nilfisk se veut rassurant : « Le 6 juin 2006 est une date comme les autres. Je ne m’attends pas à rencontrer le diable ou son fils ce jour là » dit-il en souriant « mais quelques illuminés et autres gourous à la petite semaine pourraient se sentir pousser des ailes et ils trouveront le MPD sur leur chemin »

A bon entendeur…

20:21 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Chronique d'un succès annoncé

Article paru hier dans Daily TV

 

Tout le monde s’attendait à un succès pour l’émission-événement d'ATV  « Eastern Districts Strangler » et l’audience a dépassé toutes les espérances pour atteindre le chiffre record de 57% de parts de marché, soit 4.3 millions de téléspectateurs. Même si l’on ne peut pas dire que le programme fut riche en informations inédites, il faut avouer que sur la forme ATV avait mis les petits plats dans les grands : Le show a été mené tambour battant par un Krish Banzaï au meilleur de sa forme.

Nous avons assisté à un savant dosage entre contenu informatif (entretiens avec l’enquêteur Karskgaard et l’eminente psychiatre Jo-Ann Strogonov), entertainment (on retiendra l’excellente reprise de ‘Take my breath away’, en version R’n’B par les Masoch Five), émotion (portraits croisés des 7 victimes), mystère et interactivité.

Le sondage SMS du jour a livré comme résultat que pas moins de 31, 3% des Mercépoliens considèrent l’eastern district strangler comme le pire tueur en série que la ville ait connue (de quoi rendre jaloux le Vampire de Rogdaï, le boucher de Kadlirim, le Sweethaert killer ou Zorn Krivitz, même si ce dernier n’est pas stricto sensu un serial killer). Le concours de décryptage, maillon faible de ce show globalement très rèussi, n’a quant à lui pas livré de gagnant.

Comme nous pouvions nous y attendre, il ne s’agissait pas d’un one shot. La production a d’ores et déjà annoncé un numéro 2 programmé le 16 juin, avec – tenez vous bien – un duplex avec le boucher de Kadlirim depuis la prison de Rem-Chavari. Krish Banzaï a en outre annoncé la diffusion d’une vidéo inédite du tueur lors du prochain numéro de « Eastern Districts Strangler ». De quoi mettre en appétit les plus blasés d’entre nous !

14:30 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/06/2006

Une rumeur démentie

Nous avons reçu ce mail affolé aujourd'hui:

"Bonjour, à transmettre au maximum de personnes possibles.
Sukhumvit Food, fournisseur exclusif de nos écoles et de nos administrations, n'utilise plus du vrai poulet. Une récente étude réalisée par l'Université d'Ang Tong a découvert des faits vraiment troublants Ils utilisent maintenant des organismes manipulés génétiquement. Ces choses, que nous appellerons quand même "poulet" sont gardées en vie à l'aide de tubes insérés dans leur corps. Les tubes pompent du sang et des aliments nutritifs à travers le corps de ces animaux artificiels.
Ils n'ont ni bec, ni plumes et ni pattes. Leur masse osseuse est réduite à son strict minimum pour donner ainsi plus de viande par "poulet". C'est très rentable pour Sukhumvit Food, car les "poulets" élevés de cette façon coûtent beaucoup moins chers à transformer que les poulets normaux: on n'a pas à les déplumer ni à leur enlever becs et pattes. S'il vous plaît, faites parvenir ce message à vos parents et amis pour qu'ils prennent conscience de la situation en espérant que la baisse des ventes forcera Sukhumvit Food soit à utiliser à nouveau du vrai poulet soit à disparaître de la face de Mercepolis.
"

 

Nous avons contacté Sven Diaw de la très renommée Agence Mercépolienne pour l'étude des rumeurs et des légendes urbaines, qui nous a livré son sentiment:

"Avec les affaires de navets mutants et l'annonce récente de bénéfices records pour Sukhumvit Transgenic, on pourrait tout nous faire croire même la création d'ersatz de poulet génétiquement modifié. Qualifiée de totalement absurde par les responsables de Sukhumvit Food, nous avons vainement tenté de savoir comment une telle rumeur avait pu être lancée. Le laboratoire de recherche sur la nutrition de l'Université d'Ang Tong, censée être à l'origine de l'affaire, a publié un démenti et notre agence a conclu qu'il s'agit là d'une légende urbaine de plus dépourvue de tout fondement et basée sur des amalgames. Dans l'intérêt de tous, nous vous conseillons de ne pas faire suivre cette information fantaisiste. J'irai d'ailleurs moi-même déguster dès demain midi un blanc de poulet à la cantine de l'agence. Sukhumvit Food garde toute ma confiance."

 

Nous voici rassurés!

22:04 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |