01/07/2005

Riots

Rogdaï est le district qui se situe à l’est de la zone industrielle d’Aardaï. Ce véritable centre de pauvreté a toujours eu un niveau de chômage chroniquement élevé, Ses écoles ont toujours été en-dessous de la moyenne et les infrastructures de soins de santé sont rares et vétustes.

 

C’est une bavure policière qui fut à l’origine des émeutes de Rogdaï de 1985. Elles durèrent dix jours et la répression fut cruelle. 68 personnes (dont 22 policiers) furent tuées et on dénombra plus de 2000 blessés. Les dégâts matériels ont été sans précédents et tout le monde se souvient des scènes de pillages dont bon nombre de commerçants, non ou mal assurés, ne se sont pas relevés.

 

La situation de Rogdaï ne fit que s'aggraver durant les années suivant les émeutes. La désindustrialisation causa la fermeture des dizaines d’usines (notamment en construction navale), ce qui priva Rogdaï d'emplois industriels bien payés qui s'étaient ouverts aux travailleurs non qualifiés. En même temps, le trafic de drogue et les gangs avaient atteint des niveaux plus que critiques. Aujourd'hui Rogdaï est considéré comme le district le plus dangereux de Mercepolis. Les autorités de la cité semblent aujourd'hui avoir renoncé à juguler la crise.





10:41 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.