20/07/2005

Edito

Extrait de l'editorial de Sebastian Matulaitis dans l'hebdomadaire Mercepolien 'Confrontations' (centre gauche)
 
"Mercepolis est fondamentalement multiculturelle. Mais l'origine géographique et ethnique est loin d'être le seul facteur de diversité. La différenciation sociale en est un autre. Il n'y a d'art de la gouvernance que parce que le rapport unité-diversité n'est pas un jeu à somme nulle. Parce que l'on peut produire à la fois plus d'unité et plus de diversité. C'est cela le défi central de Mercepolis aujourd'hui. Toutes les grandes villes sont des lieux de diversité. L'idée ancienne de communauté, du "nous" face à l'étranger vole en éclat. Les villes sont prises dans des réseaux mondiaux de solidarité et d'opposition. Mais la gouvernance urbaine, a du mal à reconnaître cette double nécessité de l'unité et de la diversité. Un habitant de Mercepolis me disait un jour : "si cela continue, dans vingt ans une moitié de la population sera rémunérée pour assurer la sécurité de l'autre moitié ". Manière imagée d'illustrer le défi d'une cohabitation explosive sur un même territoire de l'extrême richesse et de la pauvreté."

15:32 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Quel univers Bravo, on se croirait chez Isaac Asimov ou Van Vogt.

Écrit par : Brice Depasse | 21/07/2005

tu sais que ça ça ferait un bouquin fantasmabuleux?
cornegifouille, tu devrais y penser!

Écrit par : fun | 22/07/2005

héhé Merci!

Je vous nomme tous les 2 citoyen d'honneur de la ville

Écrit par : EPG | 22/07/2005

Les commentaires sont fermés.