28/07/2005

Légende urbaine

Une légende urbaine circule depuis plusieurs années à Mercepolis. Celle-ci avance que le vrai pouvoir ne serait pas entre les mains des autorités officielles, que la démocratie ne serait que de façade et qu’un comité ultra-secret composé des 5 plus grandes fortunes de la ville (Hubert Sukhumvit, William Katzenberg, Sonny Rugadala, Tatiana N’Toman et Claude Kopacz)  dicterait toutes les décisions aux instances en place, simples marionettes du comité des 5.

 

La légende connaît plusieurs variantes :

-         Parfois le comité est dirigé par un certain ‘Monsieur M’ dont personne ne connaît le visage (la légende n’explique pas l’origine de l’autorité du fameux Monsieur M sur les puissants de Mercepolis)

-         Parfois c’est Hubert Sukhumvit lui-même qui serait à la tête de ce comité

-         Parfois le dirigeant du comité des 5 est nommé : Milo Bogüt, actionnaire de poids dans tous les grands groupes de Mercepolis (Après vérification, il semble que Milo Bogüt n’ait jamais investi dans le groupe Katzenberg)

 

Outre la confiscation du pouvoir au profit de leurs intérêts particuliers, le comité des 5 est accusé, comme dans toute bonne théorie de la conspiration, d’enlèvements et meurtres, de satanisme et autres ballets roses. Divers éléments probatoires soutiennent ces théories (points communs entre les logos, pentagramme formé sur la carte de la ville si l’on relie les sièges des 5 sociétés, synchronicités dans certaines décisions,…)


10:50 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.