08/08/2005

Medias

C'est officiel : KYM2 diffusera bien « Celebrity Minefield » à partir du 15 septembre!

 

Après plusieurs mois de bataille juridique opposant le groupe SuckoTel – producteur de l'émission – et le M.B.A.E. (Mercepolian Board of Audiovisual Ethics), la Cour Suprême a tranché : le concept de « Celebrity Minefield » ne « contrevient aucune disposition légale et ne peut dès lors faire l'objet d'aucune interdiction, de quelque autorité qu'elle puisse émaner ».

Les adversaires de l'émission arguaient de ce que la conception du jeu impliquait inévitablement la mort violente de la majorité des candidats, ce qui assimilait « Celebrity Minefield » à un « meurtre collectif pur et simple », pour reprendre les propos de l'un des Sages du M.B.A.E. (qui a cependant tenu à garder l'anonymat). La Cour Suprême a pour sa part estimé que le risque létal encouru par les participants ne posait aucun problème éthique, dans la mesure où les règles du jeu étaient acceptées par tous dès le départ et dans le cadre juridique dessiné par le Shakkelbaum Act.

 

« De toute manière, c'est au public de choisir, il sait mieux que quiconque ce qui est bon pour lui », a commenté Lance Di Martell, l'avocat-vedette de SuckoTel, à la sortie de l'audience. « Il faut arrêter de prendre les téléspectateurs pour des crétins, a-t-il ajouté, et plus de 85 % d'entre eux ont plébiscité le maintien du show dans la grille de programmation ». Le très médiatique avocat en a profité pour confirmer qu'il rempilait quant à lui pour une nouvelle saison de « Serial Killer Next Door », le talk-show qu'il anime sur KYM1 pour la septième année consécutive.

 

Le principe de « Celebrity Minefields » est très simple : quinze personnalités médiatiques se sont portées volontaires pour consacrer six semaines à l'assainissement d'une zone non déminée de la périphérie Est. Au début du jeu, les participants ne disposent que de pelles et de sacs de sable, mais par la suite, en fonction de leurs performances sur le terrain, ils peuvent se voir attribuer de nouveaux handicaps ou, au contraire, un outillage plus perfectionné. L'émission, on s'en doute, comporte un certain risque, mais elle constitue également un tremplin inespéré pour une célébrité en perte de vitesse.

 

La production n'a pas encore officiellement rendu publique la liste des participants, mais quelques noms ont d'ores et déjà été prononcés. Parmi eux, on parle de Tracy Van Doren, ex présentatrice-météo sur KYM5, du pilote de course Arturo Sandoval (peu présent sur les paddocks ces vingt dernières années, il faut bien le reconnaître…) et du jet-setteur Vittorio Pimperelli.


17:57 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

souvenirs Je me souviens très bien du premier mort de la téléréalité Mercepolienne (c'était en 1995 ou 1996) à l'occasion de l'émission 'take the money and run' dans lequel les candidats étaient lachés avec une valise de billets menotés au poignet dans les quartiers les plus dangereux du district de Rogdai... l'émission ne connut alors qu'un seul numéro

Écrit par : Chalompot Smithee | 08/08/2005

Merci Merci pour ces surprenantes et passionnantes chroniques.

Écrit par : l'enfant bulle | 08/08/2005

oh! qui est Chalompot Smithee?

Écrit par : fun | 09/08/2005

Ouaip! Moi, je suis pour le maintien de cette émission aussi, ca nous débarrasse le paysage audio-visuel des has-beens et autres parasites, comme ce jet-setteur...

Écrit par : Alcyone | 09/08/2005

et en plus Les oeuvres caritatives ne sont pas oubliées dans cette émission.

Écrit par : Chalompot Smithee | 09/08/2005

Les commentaires sont fermés.