11/08/2005

Vie culturelle

Peut-on parler d’un son ‘ang tongien’ ? C’est en tous cas l’opinion d’Elie Von Stock, éditorialiste au magazine Purple Grooves (excusez du peu !)

« Ce qui se passe à Ang Tong aujourd’hui avec la musique électro-symphonique dramatique (DES-music) ressemble étrangement à ce qui s’est passé à Cabrai au début des années 90 avec le mouvement grunge. ». Von Stock compare à cet égard l’album ‘daily onanist temptation’ de dOt au 'Smell like white spirit' des Sons of the Maniac… l’éditorialiste insiste sur les aspects « fondateurs et emblématiques » des deux opus. Mais la comparaison s’arrête là…

 

dOt est né en 2003 de la rencontre entre le claviériste Napoléon ‘Cannibale’ Stucka, le paysagiste sonore Chalompot Smithee et le violoniste Ravi Van Vliet, premier prix du conservatoire de Mercepolis. Bien vite, le trio se placa en tête des charts avec leur hit planétaire ‘How lucky I am (to be a Mercepolis city farmer)’… Mais il leur manquait encore une muse, une passionaria, une voix… Ils la trouvèrent en la personne de Nina Spinoza. « Le choix de Nina s’est imposée de manière totalement synchrone dans nos trois esprits, c’était elle, ça n’aurait pu être personne d’autre » devait déclarer Van Vliet. Malgré l’alchimie du groupe, l’enrégistrement du second album ‘dare other things’ s’avéra être un accouchement dans la douleur : incendie du studio, décès du producteur Hug Takana mais aussi arrestation de Napoléon Stucka suite à une sombre affaire de fraude fiscale…

 

Après moultes péripéties (Napoléon Stucka trouva la voix de la rédemption en devenant ‘born again voltarian’), l’album vit le jour en janvier 2005. Après avoir mis le feu aux scènes mercepoliennes, dOt s’apprête à entamer une tournée européenne. Les dates de cette tournée sous haute tension seront communiquées dans les prochains jours.


Voici pour les afficionado le mp3 de Aureus

18:11 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

rien que Nirvana, dites donc ils ont intérêt à assurer sur ce coup-là, les dOt

smells like teen age day dreaming to me d'oser une telle affirmation 'carabinée'

attention au retour de flammes ... de carabine !




Écrit par : Courtney | 12/08/2005

Il faut savoir qu'Elie Von Stock partage la vie de Nina Spinoza... Son objectivité peut être légitimement mise en doute.

Écrit par : Chalompot Smithee | 12/08/2005

dOt est l'avenir de la musique
d'ailleurs, ils font un tabac à Aquiléia

Écrit par : Keyser Soese | 19/08/2005

Les commentaires sont fermés.