25/08/2005

Opinions

Alerte aux micro-traducteurs !

 

Il y a quelques mois a été déposé sur le marché un nouvel appareil chargé de résoudre certains conflits linguistiques. MERCEPOLIS, étrange noyau-indépendant à la croisée de TOUS les chemins, parlait à l’origine une multitude de langues, divisées par quartiers, classes-sociales, corps de métiers… Petit à petit des dialectes se sont créés, des prononciations particulières sont apparues, des mélanges formés dans l’anarchie la plus extrême ont donné vie à une confusion de plus en plus importante. Par réaction des groupes extrémistes, des organismes privés, des médias tentaculaires, ont même commencé à créer leurs propres langues.

« Tout ça, ça commence à être pire que du chinois ! » dit le 16 septembre dernier Clarios Moklozitan (ex-Président de Mirobolis Campbell1) quand les journalistes lui ont demandé son avis sur la chose (il avait plusieurs fois, avant d’être démis de ses fonctions, refusé l’entrée en vigueur d’une langue unique et inébranlable au sein de la cour du Roi de la Tour Prinsfring2).

Et il se mit ainsi immédiatement à la création de micro-traducteurs sous-cutanés. Il y a juste à les greffer au niveau du palais et du tympan, puis à choisir sa langue d’élocution ainsi que sa langue d’écoute (les deux pouvant être différentes). Ensuite il n’y a normalement plus de problèmes de compréhension. Cet outil précieux et pratique a déjà été acheté par plus de 43% de la population de MERCEPOLIS (à noter que les 17% plus riches ont reçu l’appareil gratuitement par la nouvelle société de Clarios Moklozitan, Diaglamine & Cie)

Mais le problème a été de vouloir également incorporer le langage des signes. Certains messages ont été soit mal traduits, soit volontairement faussés (l’enquête est en cours) et engendrent des affrontements armés très violents. Des injures à connotations raciales ont remplacé des formules de politesse basiques.

Nous en sommes actuellement à 2745 morts et 12603 blessés, dont plus de la moitié en état très critiques.

Les micros-traducteurs sont actuellement toujours en vente libre. Des poursuites judiciaires ne sont toujours pas lancées, les associations de soutien des malentendants ayant du mal à se faire comprendre par le système judiciaire.

Jusqu’où cela va-t-il aller ?

Clarios Moklozitan est actuellement introuvable…

 

Arkila Barbitané, pour le journal Le Tri

 

 

 

1 Association de Sauvegarde des Droits Princiers

2 En septième place des familles les plus riches de MERCEPOLIS



16:05 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Décidemment Après l'article de Sarah Karabandra, l'aspect 'babelien' de Mercepolis apparait de plus en plus clairement.

Écrit par : Chalompot Smithee | 25/08/2005

c'est donc ça ! Ma grand-mère et sa bande de copines au home qui me font des doigts d'honneur depuis la fenêtre de la salle de séjour !

Tout s'explique

Écrit par : Tjeemig De Peemig | 25/08/2005

A moins que La grand-mère en question vienne du district de Rogdaï... ces gens n'ont aucun savoir-vivre

Écrit par : Chalompot Smithee | 25/08/2005

Les commentaires sont fermés.