29/08/2005

Souvenir

Il n'y a pas si longtemps... Extrait du 'Mercepolis today' du 18 novembre 1976 (sous la plume de Nina Atika, femme de droite s'il en est)


Les femmes, l’avenir de Mercépolis.

 
Le régime clairvoyant de Mercépolis proclame le retour de "La Femme au Foyer" et prône une idéologie recadrant sur l’importance essentielle de la cellule familiale. En effet pour contrer l’augmentation de la délinquance, c’est non seulement sur la police, mais aussi sur l’éducation que mise l'exécutif de Mercépolis. Poltar Bartoj, délégué affaires intérieures déclarait aujourd’hui à l'occasion d'une conférence de presse "Ce n’est que dans la surveillance et le suivi soutenu des jeunes générations que nous pourrons construire le futur de Mercépolis. Et les mères, centre du foyer ont ce pouvoir". A partir de janvier 1977, il sera donc expressément recommandé aux femmes ayant des enfants en bas âge de ne plus travailler. Quant à celles dont les petits sont scolarisés, elles devront abandonner leur emploi aux heures de fermeture des écoles. Enfin, au niveau des entreprises, des mesures seront prises de manière à libérer les mères des postes à trop lourdes responsabilités.

Remarquons que dans sa sagesse, notre gouvernement permet aussi de réduire considérablement le taux de chômage.

"La tranquillité et le plein emploi, c’est le Mercépolis du futur."



22:12 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

dissipette grave ells sont bonnes aussi pour faire de multiples autres choses et ce qui est bien, elle savent faire plein de choses en même temps, ce qui est pour m'arranger lorsque j'ai envie de me dissiper grave !

Écrit par : Tsjeemig De Peemig | 30/08/2005

rappel c'est les grandes poubelles ! demain dernier jour !

Écrit par : Tsjeemig De Peemig | 30/08/2005

Les commentaires sont fermés.