30/08/2005

Culture

Grande rétrospective "Seldom Radditch" au Sukhumvit Plazza
par Shoshanna De Grassi (numéro de septembre de "Art Attack")
 
 
Précurseur génial pour les uns, fumiste de seconde zone pour les autres, voilà en tous cas plus de quarante ans que Seldom Radditch fait parler de lui. Cet artiste protéiforme, toujours sur le devant de la scène et à la pointe du combat pour un art différent, est aujourd'hui mis à l'honneur par une grande rétrospective qui se tiendra à partir du 1er septembre prochain. On ne peut que se féliciter d'une telle initiative, qui montre une fois encore l'admirable travail fourni par le Comte Consuelo Santos-Des Esseintes depuis sa nomination à la tête du Mercepolian Board of Art.
 
L'exposition se veut exhaustive; elle couvrira à la fois tous les aspects et toutes les époques de l'oeuvre incontournable de l'étrange moustachu. Ainsi, une section entière sera consacrée aux oeuvres de jeunesse: premières sculptures en cérumen ("Waterloo, Morne Plaine",  ou le très rarement exposé "A Short Sketch from the Zoulou Wars") ou cahiers de croquis sur papier hygiénique (la fameuse série des "Red Rorschah")... L'occasion, dès ces premières oeuvres, de découvrir le talent en gestation d'un futur provocateur. Une deuxième section permettra de redécouvrir la période jaune de l'artiste, comme ses fameuses installations évolutives à bases de matières organiques et de cultures fongiques ("Venus in Furs", ou encore "Smelly Cabbage"), ou  ses sculptures organico-olfactives (par exemple, l'installation "Dental Hygiena Dilemma", à base de dentiers usagés et de cultures bactériennes). Une troisième section offrira aux connaisseurs les plus avisés l'occasion se s'immerger dans les oeuvres plus récentes de Radditch, notamment toutes les concrétions par lesquelles il inaugura au début des années 90 la période fécale qui l'occupe encore aujourd'hui.
A noter qu'un catalogue en odorama (et évolutif lui aussi) est en vente à l'entrée du musée et qu'une partie des bénéfices sur la vente sera reversée au "Fonds d'Aide à Ravi Van Vliet".

17:52 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Seldom LIVE J'ai moi-même visité à plusieurs reprise son exposition au refuge pour la vieillesse maltraitée et je ne cesse de retouver mes souvenirs d'enfance devant ces chefs d'oeuvre que sont "les selles d'Oboa" (représentation réaliste de Marat à son acme) et "Deep Nose Job" (figurant une quête ubuesque de la perfection).

A ressentir !

Écrit par : Jim Fessard Jr. | 30/08/2005

retrouvé en sortant mon fond de grénier pour les grandes poubelles (Mécipoliens, c'est cette semaine !), j'ai retrouvé un travail de la main du maître : une série complète des fameux oeufs Suck My Kindersurprise 1 à 4 !

je garde celle avec le montage de la figurine en crottes du nez (subtilisées à sa compagne, qui a également joué pour modèle ), mais les trois autres, tout ausi intactes, je les vends aux enchères

quelq'un ?

pour rappel, les autres Kindersurprises :

oeuf 2 : "l'oeuf oeuf oeuf" contenant un oeuf de canari contenant un oeuf de colibri contenant l'ovule de la compagne (toujours prêt à la fécondation après 23 ans !!)
oeuf 3 : "l'oeuf effet boeuf" : un paquet de gancha cultivée avec les excréments de sa compagne (elle a vinifié !)
oeuf 4 :" la verte" : bille de résine translucide à base de distillations de prurit auriculaire (rappelelz-vous : sa compagne est morte d'un cancer cérébral suite à des blessures à l'oreille interne)

Écrit par : Tsjeemig De Peemig | 30/08/2005

Filiation Il semblerait que Seldom soit le rejeton d'une étreinte furtive entre Antonin Artaud et Elza Arena dans le coin chaudière du paquebot les ramenant des ameriques.

Son adoption ultérieure par le Secrétaire Général au comité de défense des altermondialistes libéraux lui a heureusement offert cette fraicheur que l'on peut encore aujourd'hui deviner en filigrane dans sa production sebumiale.

Votre dévoué

Écrit par : Verne laRoquette | 31/08/2005

Les commentaires sont fermés.