30/09/2005

Epilogue

Après 7 jours d'un haletant thriller, le M.I.S. a donné l'assaut contre le squat du district de Cabraï ou les terroristes du GAA retenaient en otage les rédacteurs de ce blog.

Notre confrère et ami Harpo Van Nostrund a malheureusement succombé dans cette attaque particulièrement violente. Il n'y a aucun survivant parmi les activistes qui s'avèrent faire partie du GAA canal historique (de sinistre mémoire)


Nous nous souviendrons toujours de la gentillesse, de la disponibilité et de la bonhommie d'Harpo. Nous pensons très fort à son épouse et à ses 9 enfants.

Harpo, tu laisseras un grand vide... elle est à toi
cette chanson


09:31 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/09/2005

Détournement

Le comité de rédaction de ce blog a été pris en otage par les activistes du GAA (Groupe Armé Artistique). C'est avec un revolver sur la tempe que nous sommes contraints par nos ravisseurs de diffuser une vidéo séditieuse. Nous ne savons pas si nous serons encore de ce monde demain. Le GAA est cruel.


Voici
leur video (en format mpeg-4).


De sa diffusion massive dépend notre vie. Le visionnage de cette oeuvre nécéssite
quicktime 7


C'est avec mes 9 doigts restants que j'écris: sauvez nous!

10:13 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

22/09/2005

Scandale

Au départ, fin mai, plusieurs centaines de Mercepoliens du district de Rogdaï menacés d’expulsion ont fait appel aux autorités de la ville. Une enquête préliminaire a alors montré que la société immobilière Yamanara Development Group abusait d’une position dominante dans le district de Rogdai (photo). Zou Mulaomerovic a été mis en état d’arrestation le 20 septembre. Sa société immobilière et ses filiales sont l’objet d’une enquête de police en raison "d’irrégularités dans leurs affaires". Une manifestation de victimes d'évictions immobilières devant la marie de Mercepolis a toutefois été réprimée par la police.

Le groupe Yamanara est le principal concurrent (et le seul challenger) du très puissant groupe Kailin Real Estate dirigé par Sonny Rugadala.

18:57 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/09/2005

Finance

Cours croisés euro/dollar/Livre sterling/couronne mercépolienne en date du 19/09/2005. Les analystes font état de rumeurs de dévaluation prochaine.
 

Devise
Dern. Cours

EUR
N/A

USD

12h22

GBP
12h22

MC

12h22

EUR

1

1,2144

0,6735

1,5503

USD

0,8235

1

0,5546

1,2766

GBP

1,4847

1,803

1

2,3017

MC

0,645

0,7833

0,4345

1







12:45 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/09/2005

Urbanisme

Outre le découpage administratif inhabituel, le visiteur sera surpris par quelques particularités Mercépoliennes :

 

Certains districts de Mercepolis, surtout ceux de l’ouest (Upper et Lower Minesic, Saraiva, Kadlirim) ont un nombre particulièrement élevé d’impasses (globalement, toutes les routes secondaires de ces districts sont des impasses), ce qui empêche la création d'itinéraires transversaux et concours à l'encombrement des axes principaux.

 

Mercepolis détient le record du monde de la ville avec le plus grand nombre de gratte-ciel (définis ici comme immeubles de plus de 500 pieds) avec un total de 7.862. Mercepolis a également le mât de télévision le plus haut du monde (le Mercepolis TV mast culmine à 652 mètres)

 

Bien que cet indicateur ne soit pas l’objet d’une mesure officielle, Mercepolis est considérée comme ‘la ville la plus bruyante du monde’ (des pointes de plus de 110 dbs ont été enrégistrées à divers endroits de la ville… y compris sur des cours de récréation)


11:02 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/09/2005

Erotisme

La presse mercépolienne ne se compose pas uniquement d'éditorialistes de renom et de magazines littéraires. A titre d'exemple, le mensuel "Blue Light Riders" (tirage de 110.000 exemplaires) propose aux amateurs de X des "bancs d'essai", des interviews de stars et des critiques de ce qui sort sur ce marché très florissant de Mercepolis.

Il faut savoir que l'industrie du genre connaît à Mercepolis un véritable boom depuis la fin des années 90; en particulier, les studios "Renegade" (district de Yakeo) produisent pas moins de 800 films du genre par an. Du pain bénit pour cette presse spécialisée... Extrait choisi:....

 

Le DVD du mois :  Casino Orgazmo

 

Le pitch:
Envoyé pour une mission très délicate à Little Macao, l'agent secret Ethan Blunt se trouve plongé dans un univers de perversité absolue, entouré de créatures de rêves aux fantasmes les plus chauds.
Mais attention aux apparences!


Le casting:
Jodie Cinderella: la fille sur le yacht
Velvet: la fille du casino
Nikki La Brea: la deuxième fille du casino
Clea Valmont: Joy
Stacey Bonaparte: la fille du sauna
Valli Blaxx: la serveuse du Tropicana
Trixi Dos Santos: la madame pipi
Zora Flesh: herself
Dex D'Amore: Ethan Blunt
Randy 'Bud' Kendall: le croupier
Tony Pascalino: le chauffeur de taxi
T-bone Dahmer: L'emir
Et pour la première fois à l'écran, Bonnie la guardia: l'agent B.


Notes de production:
Velvet (photo), la nouvelle star des productions Moans, étoile montante du porno Mercépolien, remarquée notamment lors d'une scène de quadruple pénétration dans "Superflesh" (avec "Nine Inch" Jessie Farinelli et La Toya Di Falco) Nikki La Brea, saluée récemment par le magzine US "Hard On Track" dans le numéro de février comme "one of the most brilliant performers of the new generation; her absolute involvement in the scenes and her shiny presence, combined to her illuminating smile and her stunning natural boobs make her a necessary highlight of the latest "Flesh Control" productions" (On pense évidemment à ‘Mr. Smith au Sauna’ ou à ‘In and out in Africa').
Cléa Valmont, signe ici sa première performance anale mais elle fut déjà remarquée dans Dirty Debutante 645
Stacey Bonaparte a remporté un hot d'or en 2001 pour son rôle remarqué dans 'The blowjobbers'
Le film marque le retour de Zora Flesh (révélée par 'For your ass only' et qu'on ne voyait plus guère que dans la série des "Dirty Finissantes") et bien sûr, de Randy 'Bud' Kendall, "Mr. 15 centilitres" en personne et du vétéran Tony Pascalino (aka Antoine Pascalino), dont c'est ici le 789ème film.

 

(texte : Devapip Bareback)



16:50 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Potins

Rien ne va plus entre Storm Lafayette et Shirella Madigan ! Les tabloïds Mercépoliens ont fait leurs choux gras de la prétendue relation entre Lafayette et Serena Crawfish (photo).

 

C’est officiel, Le best seller de Jérôme Konerak, le suaire de Badra, sera porté à l’écran et dirigé par l’auteur. Il semble acquis que Tong Lungenkrebs tiendra le rôle principal

 

Mitsy Katzenberg fait à nouveau scandale en s’exhibant lors de son concert au Minesic Square Garden, vêtue d’un t-shirt ‘Free Zorn Krivitz’

 

C’est demain, 15 septembre, que débute l’émission sensation de l’année : Celebrity Minefield. Le spot publicitaire de 30 secondes se vend pour l’occasion 1.2 millions de couronnes !

  

Bang Lassi récolte 4 nominations aux Power Radio music awards, dont celle du meilleur album et celle du meilleur single (time limited offer)



09:57 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/09/2005

Live from Brussels

(de notre correspondant à Bruxelles: Donovan Hoïbing)

La soirée Bruxelloise du 10 septembre a tenu toutes ses promesses. Krish Banzaï, plus charmeur et goguenard que jamais fut une maître de cérémonie d'exception et le chaleureux public Belge a pu mesurer pourquoi il était l'animateur le plus populaire auprès des Mercépoliens (et surtout des Mercépoliennes). La sublime Serena Crawfish et le charismatique Zeb Petlola secondèrent de main de maitre Krish Banzaï lors de cette soirée et repondirent à ses questions parfois impertinentes avec humour et intelligence et c'est avec ces parrains et marraine de choix que deux groupes Mercépoliens se sont produits pour la première fois sous le regard bienveillant du public Bruxellois.

dOt retrouvait pour l'occasion son violoniste emblématique Ravi Van Vliet. Ce dernier semblait - à en croire les sons enchanteurs de son violon blanc - totalement remis de son overdose de pentoxyde de lophophora. Afin de fêter ce grand retour, dOt s'est fendu d'une version de plus de 15 minutes de leur dernier single 'My ego is gone'.

Bang Lassi, au meilleur de sa forme, mit le feu au petit théâtre Mercelis en mélangeant avec grâce et talent rock pur et dur, virtuosité technique et mélodies riches en sensuelles et le public ne s'y est pas trompé. On peut parler d'un triomphe!

Le point d'orgue de la soirée fût la très attendue finale du concours des hymnes nationaux qui vit triompher Dwight Pondichéry dont nous avons déjà longuement parlé.

Musique donc mais également mystère avec la découverte d'une video envoyée sous pli anonyme par un étrange groupuscule (le GAA ou Groupe Artistique Armée). Une enquête a été lancée afin de déterminer les intentions exactes de ces activistes...

Quelques unes des photos (prises par Cassandra Theremin) de la soirée Mercepolis se trouvent ici 


23:40 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Festivités (bis)

Ce 10 septembre 2005 fut presque une journée comme les autres à Mercepolis. Les conditions météorologiques catastrophiques ont poussé les habitants à rester chez eux (le krish Banzaï show a, à cette occasion, battu un nouveau record d'audience).
 
Quelques incidents minimes ont émaillé la fête (dont 87 homicides, un début d'émeute vite réprouvé à Rogdaï et une intoxication alimentaire aigue des convives du diner du comité de l'exécutif consécutivement à l'ingestion d'un pâté de poisson).
 
Nous attendons dans les heures qui viennent le compte-rendu de notre correspondant bruxellois qui se remet d'une overdose de bière. Les téléspectateurs de Channel 3 ont, en tous cas, vécu une soirée très réussie et extrêmement positive pour l'image de notre cité-état. A l'occasion de ce remarquable duplex, Dwight Pondichéry a été plébisicté par les téléspectateurs et sa musique portera les paroles de notre hymne pour de nombreuses décénies
 
Pourtant, Mercepolis s'est éveillée ce matin avec une gueule de bois suite à l'annonce du suicide de Matt Pompadour, finaliste malheureux du concours d'hymne, dont le corps sans vie a été retrouvé sur les berges de la rivière Rorowaiaru. Le comité de rédaction se joint à moi pour ces quelques mots à notre ami Matt Pompadour: Adieu l'ami, salut l'artiste...

13:04 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/09/2005

Festivités

10 septembre, fête nationale... c'est avec émotion que le comité de rédaction de ce blog se joint au grand élan patriotique qui rassemble aujourd'hui tout Mercépolis.
 
Afin que les citoyens profitent au mieux des festivités, des mesures de sécurité sans précédent ont été prises au vu des diverses menaces pesant sur cette journée pas comme les autres.
 
Rappelons enfin qu'une délégation de notre cité s'est envolée hier soir vers Bruxelles et que notre fête nationale trouvera écho ce soir dans la capitale de l'Europe.

C'est également aujourd'hui que sera présenté très officiellement la nouvelle version de l'hymne national Mercépolien et nous chanterons tous en choeur:


"O, proud and mighty city in the sun
Where our people toiled since time begun
Great is the love we have for thee
For on thy shores we were born free"



10:33 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

08/09/2005

Scoop

La lettre ci-dessous a été envoyée hier à la rédaction de Mercepolis today. Il semblerait sur base des éléments actuellement en notre possession que ce courrier pourrait avoir été écrit par celui que l'on surnomme désormais the eastern districts strangler (la lettre était accompagnée de diverses mèches de cheveux. Des analyses ADN sont en cours). L'information reste toutefois à prendre au conditionnel et il n'est pas impossible qu'il s'agisse d'une plaisanterie de mauvais goût


Chers amis,

Je ne suis pas reposé mais vous n’avez rien trouvé.
Je veux faire état d’un triple meurtre… à 800 mètres au sud de middle park. (FKEK10). Je continue ma collecte d’âmes pour la vie après la vie. Ceci devrait vous donner une première indication quant à mon identité (01-24-14). Votre dévoué HS.

13:19 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

07/09/2005

Arts

Outre les fleurons de la musique indie mercépolienne, le petit théâtre Mercelis d’Ixelles accueillera l’exposition « urban land(e)scapes » du photographe Dario Barwhani. Cette expo fut décrite par le magazine « ZoomZ » en ces mots : « Dario Barwhani décortique la cité avec la minutie d’un entomologiste et se dévoile pour livrer à nos regards sa perception de la ville, de l’infiniment grand à l’infiniment seul »

 

Le programme du 10 septembre est donc totalement bouclé : finale du concours d’hymnes (infra), concerts de dOt et Bang Lassi, expo de Dario Barwhani, happenings vidéo et quelques menues surprises. Le bar, ouvert dès 20 heures, vous proposera des cocktails typiquement mercépoliens (dont le fameux Cunningham Forrest). Rappelons que la soirée sera animée par le célèbre Krish Banzaï himself!

 

Plus d’infos sur : www.taxi-brousse.be/blog



14:40 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06/09/2005

Concours (bis)

Et voici le concours proprement dit. Pour rappel les 3 morceaux en compétition sont :

Hymne. Version Dwight Pondichéry

Hymne. Version Matt Pompadour

Hymne. Version Brad Chandernagor

En outre, le comité de rédaction choisira parmi les votants le gagnant de 2 tickets VIP pour notre music hall urbain du 10 septembre. Pour participer au vote et au concours, laissez un commentaire ci-dessous nous précisant sur quelle version de l'hymne se porte votre choix et adressez-nous un mail à mercepolis@gmail.com afin d'être prévenu si vous êtes le gagnant du ticket VIP-duo.

Que le meilleur gagne!

14:40 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Concours

C’est un moment important et solennel dans l’histoire de Mercepolis. En effet, c’est aujourd’hui que débute la dernière phase du concours d’hymne national. Celui-ci se terminera le 10 septembre 2005 à l’occasion de la retransmission en mondovision du music hall urbain ‘Mercepolis’ de Bruxelles (détails ci-contre). Les Mercépoliens sont invités à voter par SMS (2 couronnes l’envoi) mais nos autorités ont décidé de porter la voix mercépolienne par delà les mers et les frontières. Vous êtes donc également invités à vous prononcer ! et ce site se fera le relais de vos opinions. Chaque commentaire exprimant un choix clair sera considéré comme un vote valide. 3 compositions seront aujourd’hui en compétition :
 
Cette version a été composée par un vieux professeur d'harmonie du Conservatoire de Surogdaï nommé Dwight Pondichéry. Pondichéry n'a jamais eu droit aux honneurs auparavant, s'il gagne ce sera la reconnaissance au terme d'une vie entière placée sous le signe de la médiocrité. Il n'a été sauvé de l'oubli que par les jumeaux Laurel et Grishka Todorov, connu des téléphages des années 70 comme les "bébés cosmonautes", qui ont décidé de participer au concours d'hymne dans un ultime baroud pour faire parler d'eux (leur émission de science-fiction "Dimension 5" n'a pas très bien marché, et leur livre d'astrophysique "Pour une Théorie du Temps Ovale" n'a guère mieux marché). Ils livrent néanmoins ici une interprétation vibrante du texte d’Osuma Rahimic. L'hymne a été enregistré dans une gymnase de Surogdaï lors d'une finale locale de barres parallèles.

09:40 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

05/09/2005

Rentrée littéraire

Retour sur un été rouge et torride...

Décidément, on reparle beaucoup de Zorn Krivitz depuis quelques temps! Il est vrai que l'été caniculaire que les mercepoliens viennent de vivre prête à l'évocation de cette autre été de plomb - celui de 1969 -, où Mercepolis connut à la fois la plus grande sécheresse de son histoire récente et une psychose sans précédent due à une vague de crimes particulièrement spectaculaires orchestrée par le gourou halluciné et ses disciples.

Dans son livre "Faster, Kill Kill!", l'auteur à succès Brandford Tytgat abandonne le polar traditionnel pour se frotter au genre voisin du "True Crime", et propose une reconstitution détaillée de l'épopée sanglante du Clan de Krivitz.
Le livre s'ouvre bien entendu sur le crime le plus fameux perpétré par le Clan. Le 12 aoüt 1969 à 9h12 du matin, la cuisinière de l'actrice Devandra Parrish vient prendre son service au manoir de Galaxy Drive , dans Plastic Palissades, lorsqu'elle fait la macabre découverte qui choquera bientôt le monde entier; quatre corps exsangues et mutilés gisent au milieu du grand salon, dans un véritable bain de sang. Détail horrible: l'une des victimes a été introduite toute entière dans la table d'harmonie du grand piano à queue blanc, dont seul dépassent deux pieds sanguinolents. Imméditament, la cuisinière se précipite au commissariat de police de Sheerton Heights et revient sur les lieux en compagnie d'une patrouille. Les quatre corps gisant dans le salon sont rapidement identifiés comme étant ceux de Nestor Kunta-Kinte, le célèbre coiffeur des stars, du pianiste de variété Camilio Mesaverde, et d'un jeune couple d'agents immobiliers: Satina et Wayne Pompadour. Dans un premier temps, les policiers s'étonnent de ne trouver aucune trace de l'actrice elle-même et décident de visiter systématiquement l'ensemble des dépendances de la maison. Et c'est dans la véranda qui jouxte le manoir qu'ils découvrent l'horreur absolue: trois nouveaux corps atrocement mutilés, parmi lesquels on identifiera très vite Devendra Parrish et sa couturière, Manon Casasès. Les murs sont couverts d'une multitiude d'inscriptions sanglantes, parmi lesquelles celle qui donne son titre au livre de Tytgat.
L'affaire fait grand bruit, et les pistes se dirigent très rapidement vers une communauté de hippies qui se fait appeler "The Clan" et vit dans un ranch désaffecté sur les collines d'Upper Minesic, à proximité des anciennes mines de cuivre. A la tête du Clan, un gourou pseudo -messianique -Zorn Krivitz - abreuve ses disciples de prédications apocalyptiques et d'idéologie fascisantes, tout en pratiquant le culte de la mort et une forme très particulière d'amour libre (certaines pages de Tytgat consacrées à cet aspect de l'idéologie de Krivitz sont particulièrement insoutenables...).
L'arrestation de Krivitz sera épique; il ne faudra pas moins de 60 policiers pour le maîtriser tandis qu'une dizaine de ses disciples n'hésiteront pas à se donner la mort avant l'assaut des forces de l'ordre. Le procès, quant à lui, sera également riche en rebondissements: disparition mystérieuse des avocats de la partie civile, manifestations ininterrompues des disciples sur les marches du Court Hall, subornation de témoins, menaces proférées à l'encontre de l'avocat de la défense, Lance di Martell, alors débutant dans la profession... Cela n'empêchera pas Krivitz d'être condamné à perpétuité à l'issue de l'un des feuilletons juridico-policiers les plus mouvementés de l'histoire mercépolienne.
Notons qu'en 1975, une disciple de Krivitz du nom de Ronette "Quircky" Shulmann tentera de tirer sur le Maire-Président Lycabeth avant d'être maîtrisée par les agents du Secret Service.

Le livre de Tytgat se lit comme un roman, sans toutefois éviter l'écueil d'un certain sensationnalisme. Et il ne laisse pas indifférent, du moins lorsque l'on sait que Krivitz vit toujours, incarcéré dans le quartier haute-sécurité du pénitencier de Rem-Chavari (le Board of Parole vient de débouter sa 17ème demande de remise en liberté), qu'il n'a jamais exprimé le moindre repentir et que, selon Tytgat, il ne manquerait pas de disciples toujours en activité et prêts à le suivre dans sa croisade maléfique.

22:40 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Fait divers

Succès total pour l'opération "Close Range",
 
Il n'aura pas fallu plus d'une semaine aux équipes de la Metropolitan Drugs Enforcement Agency (M.D.E.A.) pour mettre sur pied cette opération anti-drogues d'une envergure sans précédent. En effet, ce sont pas moins de 500 agents de la M.D.E.A. et des forces de police qui ont procédé, ce lundi matin, au ratissage systématique et approfondi des docks de St Amédéo et de South Blend Junction, dans la zone portuaire de Saraiva.
Au total, 12 tonnes de stupéfiants d'origine diverse ont été saisi, principalement sur des cargos en transit et dans les entrepôts désaffectés du sous-district ouest. Le détail du butin n'est pas moins impressionnant: l'inventaire provisoire dressé par la M.D.E.A. fait notamment état d'une seule saisie de 600.000 comprimés de lophophorine-base et de 450 flacons de pentachlorate d'heptazine sur un navire de fret battant pavillon panaméen.
Le chef de la police, Hopper W. Nilfisk, a tenu à s'adresser personnellement à la presse pour révéler les détails de cette opération, préparée dans le plus grand secret, et dont il n'a pas manqué de souligner le déroulement sans faille.
"A l'approche des festivités du 10 septembre, a-t-il déclaré, nos opérations avaient été axées en priorité sur la prévention d'actions terroristes. Cependant, par l'opération de ce matin, le Maire et moi-même avons souhaité adresser un message fort à nos concitoyens: qu'ils dorment tranquille, car nous ferons tout pour garantir la sécurité dans nos rues! Nous devons protéger nos enfants du fléau de la drogue. C'est notre mission, et nous nous y attacherons, quoi qu'il nous en coûte ". Hasard troublant ou mise en évidence d'un véritable fléau de notre temps: cette prise-record intervient précisément au moment où la lophophorine (appelée également "Miss Piel") se retrouve au centre de l'actualité avec le décès récent de l'actrice Beatrix Adomaitis et l'hospitalisation du violoniste Ravi Van Vliet.
 
Le militant des Droits Civiques Tom Schneidermann a pour sa part exprimé son scepticisme par rapport à la politique sécuritaire menée par Nilfisk." Je ne crois pas que cette saisie changera quoi que ce soit au véritable problème, a-t-il commenté. Peut-être y aura-t-il moins d'overdose dans les belles villas de Sheerton, et ça permettra à certains de se réjouir face aux caméras. Mais dans des quartiers ethniques comme Andeo Todo ou Slavia, la drogue est plus présente que jamais". Et d'ajouter: "On se demande d'ailleurs ce qu'il advient des stocks saisis par la police... En général, les grandes saisies coïncident avec une recrudescence de la consommation dans les ghettos. Et ça, comme par hasard, Mr. Nilfisk préfère ne pas en parler".
Hopper Nilfisk n'a pas souhaité réagir à ces insinuations.

17:44 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/09/2005

Hymne?

Un second morceau nous est parvenu pour le concours d'hymne Mercépolien. Il est l'oeuvre de Matt Pompadour. L'auditeur sera probablement désarçonné par le caractère inhabituel, voire iconoclaste de cette version et notre comité de rédaction avoue être surpris par une telle mise en musique (de qualité, certes mais particulièrement sombre) des merveilleuses paroles d'Osamu Rahimic.
 
Pour ceux qui ne le connaitraient pas, Matt Pompadour est l'archétype de l'artiste maudit. A 39 ans, ce brillant musicien a déjà passé près de 15 ans en hopital psychiatrique en raison de lourdes dépressions et de crises de démence à répétition. Il faut dire que Matt Pompadour n'a pas été épargné par le destin: Orphelin à 3 ans (ses parents étaient parmi les 7 victimes du death cult massacre de Plastic Pallisades) et veuf à 30 ans, Pompadour tenta de trouver un refuge dans l'art mais le coquin de sort l'empêcha de trouver la paix et s'acharna sur lui. Les 5 ans de travail qui devaient aboutir à ce que Pompadour considérait comme son chef d'oeuvre ont été anéanti dans l'incendie du Shawcross Studio et l'album ne vit jamais le jour.... Une vie qui ressemble à un livre de Lagaan Budrucha, vous en conviendrez!

 
Mais place à la musique voici l'hymne mercépolien par Matt Pompadour.

22:51 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Polémique

L'actualité trépidante des derniers jours et les préparatifs de la fête nationale du 10 septembre ne doivent pas nous faire oublier qu'un niveau d'alerte pollution est maintenu et que les taux de metaux lourds, d'oxyde d'azote et de polluants organiques persistants tels que la dioxine et les furannes restent très inquiétants. En outre, l'alerte au mercure et cadmium dans l'eau du robinet n'a pas été levée...

Le rapport O'sullivan a été remis au Président-Maire Yan li ce vendredi 2 septembre mais rien n'a filtré quant au contenu de ce rapport tant attendu. L'opposition s'en inquiète et déclare par le truchement de son porte-parole Zoltan Yerbouti "Les autorités n'accordent aucune priorité à la santé publique... les conditions de pollution de Mercepolis sont sans équivalent dans le monde. Les risques pour la santé de la population sont réels et graves et Yan Li semble s'en moquer"

"Tout ce qui est excessif est insignifiant" s'est contenté de répondre Yan Li. Par ailleurs (et celà ne fera qu'ajouter à l'ire de l'opposition), les autorités ont annoncé la levée des mesures de restriction du trafic jusqu'au 11 septembre au moins...


10:28 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/09/2005

Culture

Afin de faire rayonner la culture Mercépolienne, notre comité de rédaction a ajouté des liens audios et videos sur ce blog (colonne centrale: liens multimedia).
 
L'occasion pour nous de vous présenter un fichier video illustrant en sons et en images, l'aspect babélien de Mercepolis. Il s'agit de Li Koï, une chanson en Cydou, dialecte haut en couleur du district de Lower Minesic et interprété par le groupe electro-folklorique Eepi.


>



09:08 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/09/2005

Mystère

Une enquête placée sous le signe de l'étrange...
 
Les inspecteurs du M.P.D. (Mercepolitan Police Department) chargés de l'enquête sur l'affaire Vicente Golem ne sont pas au bout de leurs surprises! En effet, les conclusions provisoires de l'autopsie sont pour le moins inhabituelles: d'après Donald Moshida, coroner du District de Sheerton, l'acteur aurait triché sur son âge, et le mensonge aurait commencé dès le début de sa carrière. Et le plus étonnant, c'est que d'après les analyses d' A.D.N. effectuées sur des tissus prélevés sur la dépouille de l'acteur, Vicente Golem aurait été âgé aujourd'hui... de près de 160 ans!
"C'est assez incroyable, a commenté le Dr. Moshida, visiblement perturbé par ces conclusions pour le moins improbables, et j'ai moi-même quelque peine à y croire. Et pourtant, à moins de remettre en cause un siècle de pratique éprouvée en matière de médecine légale, je ne vois pas d'autre option que d'accepter l'incroyable".
Parmi les autres explications envisageables, des spécialistes ont évoqué un genre très particulier de maladie dégénérative qui aurait pour symptôme d'accélérer le vieillissement cellulaire. Cela pourrait aider à comprendre l'état de l'ADN de Golem, mais le mystère resterait entier quant à l'inexplicable apparence juvénile qu'il aurait pu entretenir malgré la dégénerescence de ses tissus.
"Bien entendu, a affirmé le chef du MPD Hopper Nilfisk, ces nouveaux éléments d'enquête nous inclinent à reconsidérer la piste du meurtre rituel". Cette déclaration, pour laconique (et pleine de sous-entendus romanesques) qu'elle soit, n'a pas manqué de susciter les commentaires des fans de Golem, pour qui cette étonnante longévité n'a rien d'étonnant; l'acteur ne prétendait-il pas, déjà en 1954, être "une créature de la nuit".

21:27 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Mondanités

La présence de personnalités mercépoliennes à l’événement Bruxellois du 10 septembre se confirme… Le carré VIP accueillera notamment des représentants des instances officielles (Gore Cacharel, Chaz de Azevedo et Consuelo Santos de Esseintes), quelques grandes signatures de la presse Mercépolienne (l’incontournable Verne La Roquette mais aussi Itsvan Knudstvedt et la très influente Cassandra Theremin), des intellectuels (dont le polémiste Troy Ramayana et le physicien Sanjit Morgenstern), et last but not least, Miss Mercepolis herself : la ravissantissime Serena Crawfish !

12:01 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

01/09/2005

Communiqué

Communiqué publié à la demande du critique musical Gilberto Kunadral
(présentateur de l'émission 'Five lines' sur Muzzz 4 - 115.9 FM) :
 


Pour arrêter de polémiquer dans le vague, que le lecteur soit seul juge et s'il est vrai que "Cutting pilchards with my balls" n'est pas ce que Ravi a pu faire de mieux, pour ma part, je trouve que
"Alap (age zero)" (mp3), première plage de l'album (en collaboration avec Napoléon 'Cannibale' Stucka, son ami de toujours) est spécialement représentatif du style van vlietien.

13:42 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Insécurité

Décidément, la grande famille du cinéma mercépolien vit en ce moment des heures particulièrement sombres! Après la disparition la nuit dernière, et dans les circonstances troubles que l'on sait, de Beatrix Adomaitis, c'est une nouvelle tragédie qui frappe le district de Sheerton -connu pour abriter le plus grand nombre de stars au kilomètre carré - avec la mort particulièrement atroce de Vicente Golem.
 
L'acteur a en effet été retrouvé en début d'après-midi par son majordome, la poitrine transpercée d'un pieu, allongé dans le sarcophage qui lui servait de lit depuis plus de trente ans. La police criminelle n'a pour le moment aucune piste sérieuse et l'heure est à la discrétion; la personnalité très excentrique de l'acteur oblige les enquêteurs à considérer les éléments en leur possession avec un maximum de circonspection.
 
Si Vicente Golem n'a jamais vraiment trusté les sommets du box-office, il représentait malgré tout l'archétype même de l'acteur de genre. Sa voix si particulière et sa longue silhouette voûtée lui avait valu d'être cantonné aux rôles de zombies, de vampires, de spectres ou de savants fous. Parmi ses rôles les plus célèbres, citons celui du professeur Septimus dans "Teenage Mutants from Outer Space", de l'arpenteur Z. dans "Bolcheviks Surfers Must Pass Away" et de l'abominable Dr Goranius, le vampire-orthopédiste, dans la série du même nom. Ces dernières années, Vicente Golem ne tournait plus beaucoup et vivait reclus dans sa villa de Plastic Palisades, dans un décor sépulcral tout droit issu de ces films les plus sombres. On raconte qu'il se livrait à la magie noire et refusait d'affronter la lumière du jour; sans doute son addiction à la morphine y était-elle pour beaucoup...
 
En fin d'après-midi, un nouveau communiqué de presse de la Police Criminelle n'excluait pas la piste d'un assassinat rituel. Cette nouvelle information n'a pas manqué de faire souffler un vent de panique sur le district de Sheerton. Il est vrai que les circonstances de la mort de Golem ne sont pas sans rappeler les terribles journées rouges d'août 1969, lorsque les membres du death-cult du gourou Zorn Krivitz massacrèrent l'actrice Devandra Parrish et six de ses invités (parmi lesquels le coiffeur des stars, Nestor Kunta-Kinte) dans sa villa de Plastic Palisades. Rappelons que Krivitz purge depuis une peine incompressible dans la prison de Rem-Chavari, dont il a juré de s'évader afin, selon ses propres termes, d'obtenir réparation  de Lance di Martell, l'avocat qui n'avait pu à l'époque obtenir son acquittement.
 
Un épisode de plus dans la saga sanglante de Mercepolis-Babylone...

10:39 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Polémique

Commentaire de Bong Karajan, par rapport à l'affaire "Clifford Mazarin".
 
"Je n'ai pas grand chose à dire à propos de ce Mazarin. Tout le monde sait comment ce type gère ses affaires. Tout le monde sait aussi qu'il vendrait sa mère pour trois couronnes. A l'époque, il a essayé de nous vendre son baratin et on l'a envoyé se faire f.... Peut-être qu'il ne l'a pas digéré... Quant à Van Vliet, je n'ai pas grand chose à ajouter. C'est qui déjà?"


00:23 Écrit par EPG | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |