10/07/2006

Fraud Bustah dans de sales draps...

Nouveau séisme sur la planète hip-hop mercépolienne. C'est à présent au tour  du Collectif Da Fizz-K-List, fleuron de la scène d'Upper Mimesic, d'être pris dans la tourmente en raison des frasques de son leader, le très bouillonnant Fraud Bustah, arrêté la nuit derrière dans sa villa de Sheerton Heights pour meurtre et détention d'armes à feu. Cette arrestation survient après plusieurs mois d'une véritable guerre personnelle entre Bustah - de son vrai nom Jay Holly Boscombe- et son rival Poppa Slam, à l'époque dénoncé pour fraude fiscale par un mystérieux corbeau, qu'il soupçonnait de n'être autre que Boscombe. On se rappelle que Poppa Slam avait consacré deux titres complets de son dernier album "Phunk Da Bitch", sorti en novembre dernier sur le label "Badassss Groove", à la mère de Fraud Bustah, à laquelle il dédiait des propos que la décence ne nous permet pas de retranscrire ici. Deux semaines plus tard, une fusillade éclatait au "Junx", le club de Poppa Slam; si aucune victime ne fut à déplorer, les membres du collectif Fizz-K-List furent rapidement montrés du doigt comme responsables des faits. Les semaines qui suivirent furent émaillées de nombreuses altercations, échanges de coups de feu et règlements de compte par presse interposée.

En mars dernier, c'était au tour de Dr Sharr-Key et de NWA, deux musiciens et (diront les mauvaises langues) lieutenants de Poppa Slam, de tomber sous les balles lors d'un drive-by shooting particulièrement sanglant sur Center West Bvd.

Après quatre mois d'enquêtes, Fraud Bustah vient d'être inculpé en raison de son implication dans ces faits. Selon plusieurs témoins, il aurait même personnellement participé à ce que l'on ne peut s'empêcher d'appeler une exécution (plus de quatre-vingts douilles avaient été récupérées par la Police Mercépolitaine sur les lieux de la fusillade). Le rappeur s'est toutefois refusé à tout commentaire.

Fraud Bustah a toujours été présenté comme un personnage très atypique dans les milieux rap. Né dans une famille aisée, il avait travaillé pour l'administration fiscale pendant une dizaine d'années avant d'être "frappé par la foudre et trouver sa voie dans la musique". C'est en 2001 qu'il fondait officiellement le Collectif Da Fizz-K-List en compagnie de T.a.x.x.-Byll, décédé d'un surdose de crack en août 2003. A l'époque, il déclarait à la presse: "On en a marre de la pourriture de cette ville! Les mauvais payeurs, les fraudeurs, les types qui s'imaginent que les impôts c'est pas pour eux... On va nettoyer les rues, BAAAAAMMMM!". Un discours très dur qui semble malheureusement avoir porté ses fruits...

 

Ecouter le hit des Fizz-K-Lists

 

17:04 Écrit par EPG dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

En taule! Vendu!!!!

Écrit par : Crack Da Rule | 10/07/2006

Free Fraud Bustah! On sait s'il plaidera coupable? Lance di Martell assurera-t-il la défense?

Écrit par : A.C. Aunt-Tant | 11/07/2006

DAILYMOTION ET LA PORNOGRAPHIE DAILYMOTION ET LA PORNOGRAPHIE :
http://jesuispersonne.blogspot.com/

Écrit par : personne | 17/08/2006

Les commentaires sont fermés.